Le gouverneur de la région du Sahel, Rodolphe Sorgho, a remis aux populations déplacées de Seytenga des vivres d’une valeur de 3 000 000 F CFA, le mercredi 22 juin 2022 à Dori.

C’est au nom du Président du Faso, Paul-Henri-Damiba, que le gouverneur de la région du Sahel, Rodolphe Sorgho, a remis aux populations déplacées de Seytenga des vivres d’une valeur de 3 000 000 F CFA, le mercredi 22 juin 2022 à Dori. A l’en croire, après les événements malheureux de Seytenga, le président du Faso s’y est rendu, le mercredi 17 juin dernier, pour d’abord constater les dégâts ensuite compatir à la douleur des populations. Sur place, a poursuivi le gouverneur du Sahel, il a remis 2 000 000 F CFA aux populations en vue de subvenir à leurs besoins urgents et 3 000 000 F CFA pour les déplacés ayant trouvé refuge à Dori.

De concert avec la direction régionale de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, a-t-il ajouté, il a été décidé d’acheter 100 sacs de riz de 50 kg, 100 bidons d’huile de 5 litres et 500 paquets de farine pour enfant. Le directeur provincial de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire du Séno, Karim Diallo, a salué l’acte du président du Faso en faveur des populations déplacées de Seytenga à Dori. De son avis, ce don vient soulager les actions déjà mises en œuvre par la direction régionale.

« Ces vivres seront distribués à 100 personnes en raison d’un sac, d’un bidon d’huile et de 5 paquets de farine pour enfant par individu. Le choix a été fait sur la base du dénombrement des personnes déplacées internes de Seytenga à Dori qui n’ont pas encore bénéficié d’une assistance », a expliqué M. Diallo. Pour le bénéficiaire, Amadou Tonkodé, les vivres reçus permettront à sa famille de se nourrir convenablement. Selon ses dires, il a tout perdu à Seytenga du fait de l’insécurité et il fonde l’espoir pour un retour de la paix afin qu’il puisse retourner chez lui avec sa famille. Pour sa part, Kadidjatou Dicko a exprimé sa gratitude au donateur. Elle a indiqué que le don reçu contribuera à soulager sa famille forte de 10 membres sur le plan alimentaire.

Comprendre les vraies raisons du drame

Avant la remise des vivres, le gouverneur de la région du Sahel a échangé avec les déplacés de Seytenga à Dori. Il a estimé qu’il est crucial pour les autorités de comprendre les vraies raisons de ce qui s’est passé. « Lorsque nous posons des questions pour mieux comprendre, les gens ne veulent pas s’exprimer. Ils disent qu’il n’y avait pas de problèmes et que la chose les a surpris.

Les gens doivent accepter s’exprimer à l’administration, de sorte qu’elle puisse comprendre le problème et essayer de le résoudre», s’est-il adressé aux déplacés de Seytenga. Et de faire savoir qu’une fois le problème connu, l’administration et les populations chercheront les voies et moyens pour résoudre le problème. Pour lui, s’il est question de réconcilier les filles et fils de Seytenga, cela se fera. Mais, a insisté, le gouverneur du Sahel, s’il s’agit d’un autre problème, la solution sera trouvée de commun accord. Pour que leur sécurité soit renforcée, a-t-il souhaité, les populations qui retourneront doivent être solidaires avec les Forces de défense et de sécurité (FDS) à travers une collaboration franche.

Souaibou NOMBRE

Snombre29@yahoo.fr

Comments

comments

Related Post

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com