Après le Tchad, le Mali devait assurer la présidence du G5 Sahel depuis février 2022.Mais jusque-là, le pays n’a pas pu présider l’organisation à cause de l’opposition, selon le pouvoir malien, de certains Etats membres du G5 Sahel. En colère, la junte militaire au pouvoir a décidé de retirer le Mali du G5 Sahel et de sa force antijihadiste.

Dans un communiqué, lu à la télévision nationale par  le porte-parole du gouvernement et relayé par Africanews, le Colonel Abdoulaye Maïga, les autorités maliennes accusent le G5 Sahel d’être « instrumentalisée » par « l’extérieur ».

 Ce qui, ont-elles déclaré, provoque « une perte d’autonomie, une instrumentalisation et un dysfonctionnement grave des organes du G5 Sahel(…) ». Le G5 Sahel est  dorénavant composé de quatre pays, à savoir  la Mauritanie, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger.

AK

Comments

comments

Related Post

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com