Le ministre guinéen de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Alpha Soumah, a présidé, le samedi 14 mai 2022, à Conakry, la cérémonie d’ouverture de la 1re édition du Salon international de la culture, du tourisme et de l’artisanat. Ce salon est ouvert jusqu’au 21 mai prochain.

La 1re édition de la vitrine de promotion culturelle, touristique et artisanale s’est ouverte en présence de sept pays.

La culture, le tourisme et l’artisanat, trois secteurs porteurs pour la République de Guinée sont à l’honneur durant une semaine à l’esplanade du palais du Peuple à Conakry. En effet, la première édition du Salon international de la culture, du tourisme et de l’artisanat (SICTA) qui expose les potentialités de ces secteurs s’est ouverte, le samedi 14 mai 2022, dans la capitale guinéenne sous le thème : « Patrimoine et lutte contre la migration irrégulière ». Ce salon est organisé en mode Partenariat-public privé (PPP) entre le gouvernement guinéen et Talisman, une agence de communication de droit local dirigée par un Burkinabè qui assure aussi le commissariat général. Selon le commissaire général du SICTA, Abdou Kaboré, l’objectif de cette initiative est de faire de Conakry ; une plateforme incontournable de dialogue entre les professionnels de la culture, du tourisme et de l’artisanat et un cadre de mise en relation entre les différents pays.

A l’en croire, la culture, le tourisme et l’artisanat guinéens sont aussi convoités comme les mines du pays car pouvant contribuer à son Produit intérieur brut (PIB). « Nous rêvons de voir se pérenniser cet événement comme un rendez-vous important de la culture, du tourisme et de l’artisanat de la sous-région, de l’Afrique et du monde. Nous rêvons également de voir se construire un village permanent du SICTA », a-t-il souhaité. Pour le ministre guinéen en charge de la culture, Alpha Soumah, la culture, le tourisme et l’artisanat sont particulièrement importants en tant que sources majeures d’emploi pour les couches vulnérables que sont les femmes, les jeunes et les personnes souffrant d’un handicap. Beaucoup de , de par le monde, a-t-il indiqué, se sont ouverts à ces secteurs et y ont investi, devenant ainsi les moteurs essentiels du progrès socio-économique grâce à la création d’entreprises et d’emplois, de recettes d’exportation et au développement des infrastructures tout en contribuant à la conservation et la préservation du patrimoine culturel et naturel.

Plusieurs activités au menu

Selon le SG du ministère en charge de la culture burkinabè, Victorien Aimar Sawadogo, le SICTA permet d’offrir un cadre aux acteurs et de favoriser la relance de la culture.

A cette édition du SICTA, sept pays sont présents dont le Burkina Faso, pays invité d’honneur. Prononçant le discours du chef de la délégation burkinabè, le secrétaire général du ministère en charge de la culture, Victorien Aimar Sawadogo, a relevé que ce choix est la preuve de l’excellence des relations bilatérales qu’ont toujours entretenues les deux pays. A l’entendre, cela est aussi une marque d’attention et de fraternité exemplaire. « Le Burkina Faso, en tant que pays attaché aux valeurs telles que le panafricanisme et la solidarité et conscient que la coopération Sud-Sud constitue l’un des leviers sur lesquels doit se bâtir son développement économique et social durable, ne pouvait qu’accepter l’honneur que lui fait un pays frère et ami en l’invitant comme pays invité d’honneur », a-t-il soutenu. La décision de participer à ce salon, a-t-il ajouté, se justifie également par le fait que le pays des Hommes intègres est convaincu que ce salon constitue une vitrine unique de promotion des produits culturels, touristiques et artisanaux ; de mise en relation des acteurs avec des partenaires et d’échanges d’expérience entre exposants. La cérémonie d’ouverture du SICTA s’est achevée par la visite des stands. Ouvert jusqu’au 21 mai prochain, plusieurs activités sont au menu de ce rendez-vous guinéen. Il s’agit entre autres, de panels, d’expositions, des projections de films et documentaires intitulés ciné SICTA, des concerts, des sorties scolaires, un point de presse journalier avec un invité parmi les personnalités de la culture, du tourisme et de l’artisanat.

Timothée SOME timothesom@yahoo.fr

A Conakry en Guinée

Comments

comments

Related Post

Publié par - janvier 7, 2021 0
En fin d’année écoulée, la Police municipale de Ouagadougou, a, au cours d’un contrôle, mis en fourrière trois véhicules pour…
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com