Les Étalons du Burkina Faso sont en quart de finale de la CAN 2021.  Les Étalons feront face à Tunisie pour une place en demi-finale. A 48 heures du match, Faso7 est allé à la rencontre d’Adama Salembéré, journaliste Sportif à l’AIB. Avec lui, retour sur l’inefficacité des Étalons face au Gabon, les craintes côté burkinabè, la façon dont les Étalons doivent aborder le match et les forces des Aigles de Carthage.

Face Gabon, les Étalons ont manqué d’efficacité. Pour Adama Salembéré, cette inefficacité s’explique par un manque de fraîcheur physique. «Il y a eu beaucoup de déchets au niveau de la finition. L’inefficacité devant les buts chez les Étalons est due au manque de forme physique de nos joueurs. Bertrand, Fessal Tapsoba, Bayala, Bandé, tous, ils n’ont vraiment pas de forme physique convenable pour une compétition de ce niveau. Il va falloir beaucoup de travail pour progresser à ce niveau», analyse-t-il.

A la question de savoir si les Étalons peuvent craindre le pire face à la Tunisie, le journaliste répondu qu’un match n’est jamais gagné d’avance. Surtout cette CAN qui, jusque-là, réserve beaucoup de surprises.  

« La Tunisie est une grande nation de football et elle a déjà gagné la CAN. C’est une équipe qui a déjà goûté aux délices d’une participation à une coupe du monde. C’est une équipe à craindre et beaucoup plus cotée que le Burkina Faso. Avec une bonne préparation, avec le cœur vaillant, ces Étalons peuvent venir à bout de cette équipe. Ce match, il est difficile de se prononcer sur le résultat. On peut s’attendre à tout, beaucoup de surprises. Le résultat dépendra de comment les équipes vont aborder et préparer le match», commente-t-il.

Il faut aborder le match avec sérénité et confiance

Les Étalons feront face à une équipe qui a réussi à la grande surprise d’éliminer l’un des grands favoris de la compétition après la phase de poule; le Nigeria.

Le match du samedi, selon Adama Salembéré, «les Étalons doivent l’aborder avec beaucoup plus de tonus que d’habitude. Il faudrait élever le niveau de jeu. Depuis le début de la compétition, niveau jeu, les Étalons n’ont pas montré un visage serein. Le jeu progresse mais la critique est toujours là. A ce stade de la compétition, le niveau de jeu doit être élevé. Il faudrait que les Étalons soient plus adroits devant les buts et solides en défense. Les Étalons n’ont pas montré beaucoup de sang-froid devant les buts. Les attaquants ne sont pas réguliers. Défensivement, il faudra faire attention à l’excès de confiance. Il faudrait un sang-froid pour affronter ces Tunisiens. Sang-froid, pas de brèches et nous pourrons passer».

Toujours selon Adama Salembéré,  la force des Tunisiens, c’est leur collectif,  avec une défense assez solide. «C’est une équipe super disciplinée. L’entraîneur réussit à faire appliquer une discipline tactique qui fait dire que c’est une équipe compacte.  Les véritables armes de cette équipe sont son attaque, avec Whabi Kazri de l’AS Saint-Étienne, et Youssef Msakni qui a marqué le but victorieux face au Nigeria, et sa défense solide.

Kazri et Maskni sont des joueurs qui sont capables de faire la différence à tout moment. Ils peuvent frapper dans n’importe quelle situation et faire preuve de différence.

Ce sont les vraies forces de la Tunisie. Il faut empêcher le collectif tunisien de se mettre en place. Si vous laissez le collectif tunisien se mettre en branle, il sera difficile de les contrer…», conclut-t-il.

Pour rappel, le match Burkina Faso # Tunisie est prévu pour le 29 janvier 2022 à 19hTU.

Ismaël Saydou GANAME (Stagiaire)

Faso7

L’article CAN 2021│Burkina Faso # Tunisie : « Sang-froid, pas de brèches et nous pourrons passer»  (Adama Salembéré) est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Related Post

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com