Initialement prévues pour mai 2022, les élections municipales pourraient être reportées, si l’on se réfère à la proposition du dialogue politique national qui préconise qu’elles soient ramenées à novembre 2022. Une position que partage l’association Compétences électorales africaines (CEA) dont les responsables ont, ce samedi 15 janvier 2022 à Ouagadougou, animé une conférence de presse sur le sujet.

L’association exhorte donc le gouvernement burkinabè à poursuivre le processus électoral par un réaménagement du calendrier pour la date de novembre 2022. Elle incite également à l’implémentation d’un scrutin séquentiel étalé sur plusieurs phases, aux fins de sécurité et de maîtrise intégrale des zones.

Pour l’organisation, dirigée par Adam Régis Zougmoré, expert électoral, report certes, mais tenue du scrutin pour entre autres raisons que le Burkina ne doit pas donner l’impression d’un pays qui s’est résigné face à l’ennemi et qui recule au plan démocratique.


Lefaso.net

Comments

comments

Related Post

LEGISLATIVES EN ETHIOPIE

Publié par - juin 22, 2021 0
Après deux reports, les législatives se sont finalement tenues le 21 juin 2021, en Ethiopie où les électeurs  étaient appelés…
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com