Afridia Industries a procédé, le vendredi 17 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso, au lancement de sa marque de boisson « Malia ». Une visite guidée a permis aux invités de découvrir l’usine située à Logofourousso.

Pour répondre au déficit d’offre de jus de fruits et de boissons locales produits à partir de matières premières du Burkina, Afridia Industries s’est lancée dans la production de jus locaux.

Cette unité agroalimentaire est spécialisée dans la production et la commercialisation de boissons non-alcoolisées, nectars et jus de fruits issus de la transformation des produits de l’agriculture locale, avec la mangue fraîche comme matière de base.

L’usine de production des boissons Malia.

On distingue cinq gammes de saveurs Malia, contenues dans des emballages Elopak d’un litre et d’un demi-litre : le jus d’orange, le cocktail mangue-ananas-passion, le cocktail mangue-banane, le nectar de mangue-orange et le nectar de mangue.

Ces différents jus sont déjà disponibles sur le marché à raison de 1 100 F le carton d’un litre, 5 500 F le carton de six bidons, et 600 F le bidon d’un demi-litre.

Comme perspectives, Afridia Industries prévoit la production de jus de fruits en format Doypack pour les plus jeunes, la production d’eau minérale et de boissons gazeuses. Mais à moyen terme, la société compte intégrer la transformation d’autres matières premières locales.

Vue extérieure de l’usine Afridia Industries.

A l’orée des fêtes de fin d’année, le directeur général de Afridia Industries, Abdoul Aziz Nassa, a invité les Burkinabè à consommer local avec les produits Malia. Il a également lancé un appel au gouvernement à mieux développer le tissu industriel burkinabè à travers le renforcement du contrôle des produits importés qui sont souvent de provenance douteuse, et qui minent le secteur industriel national.

Abdoul Aziz Nassa, directeur général de Afridia Industries.

L’unité industrielle Afridia Industries est installée à Bobo-Dioulasso, plus précisément à Logofourousso, mais le siège est sis à Ouagadougou. La société est née de la volonté de ses promoteurs d’apporter leur contribution à la transformation structurelle de l’économie burkinabè, en mettant sur le marché régional et sous-régional des produits de grande qualité, issus de la transformation des fruits locaux suivant les exigences européennes.

Sylvain Coulibaly, responsable technique.

Certifiée ISO 22001 avec un capital d’investissement de plus de 15 milliards de francs CFA, Afridia Industries va créer 239 emplois directs et 5 000 emplois indirects. La société va permettre d’augmenter les revenus des agriculteurs, d’améliorer la balance commerciale du Burkina Faso et de renforcer le tissu industriel.

Haoua Touré
Lefaso.net

Comments

comments

Related Post

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com