Recrutement frauduleux à la CNSS : La CGT- B/CNSS satisfait du verdict du procès


0

La coordination des comités CGT-B (Confédération général du travail du Burkina) de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale)  a  exprimé sa satisfaction du verdict du procès du recrutement frauduleux  de 84 agents de la CNSS ce jeudi 26 novembre 2020. Elle a annoncé qu’elle poursuivra la lutte jusqu’à l’annulation de ce recrutement.

Le 16 novembre 2020, le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou a rendu son délibéré dans l’affaire du recrutement frauduleux de la CNSS. Et la coordination des comités des  CGT-B a remercié les acteurs de la chaine judiciaire pour la manifestation de la vérité.

Selon, Elie Valian, représentant CGT-B à la conférence des directeurs, la coordination s’interroge sur un certain nombre de points. Il s’agit de la non constitution de la CNSS en partie civile au procès et la non situation de la responsabilité du Directeur général de la CNSS, Lassané Sawadogo sur le recrutement frauduleux des 84 agents de la CNSS.

C’est pourquoi elle a appelé la justice à situer la responsabilité de Lassané Sawadogo, actuel DG de la CNSS sur le recrutement frauduleux de 84 agents de la CNSS.

« Pour nous, il ne fait l’ombre d’aucun doute que M. Lassané Sawadogo est impliqué dans ce recrutement frauduleux. En matière pénale, il faut des éléments de preuves. Ce sont ces éléments de preuve qui nous ont juste manqués. Pour nous, on ne peut pas organiser une fraude massive comme celle que nous avons connue  et le Directeur Général n’est pas impliqué ou n’est pas au courant. Ce n’est pas possible donc pour nous M. Lassané Sawadogo est bel et bien soupçonné d’avoir participé à cette fraude organisée au sein de son organisation », a affirmé Seydou Koné, Secrétaire Général de la coordination des comités CTG-B de la CNSS.

Seydou Koné a affirmé que la CGT-B/CNSS  est satisfaite du verdict car la lutte principale était la manifestation de la fraude.

La coordination a exigé la cessation de la gestion mafieuse de la CNSS par l’actuel DG ; la patrimonialisation de la CNSS et de toutes les sociétés d’Etat ainsi que  la prise des dispositions nécessaires à l’effet d’infliger une sanction exemplaire à toutes les personnes qui sont impliquées dans le recrutement conformément aux textes en vigueur au Burkina.

La coordination a également recommandé au Président du Faso et au gouvernement un appel à candidature pour le recrutement des Directeurs généraux de la CNSS et de tout prochain DG. Elle a assuré poursuivre la lutte jusqu’à l’annulation du recrutement.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

 

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *