Elections 2020 : « Les candidats nous oublient dans leurs programmes » (vigile)


0

Dans le cadre des élections de novembre 2020, une équipe de Minute.bf a fait le tour de la ville pour avoir l’avis des citoyens lambda sur les programmes des différents candidats en compétition pour la conquête du fauteuil présidentiel. Pendant que certains veulent un nouveau mandat pour le pouvoir en place d’autres réclament un changement.

Adama Kouanda, jeune soudeur estime qu’il faut donner une seconde chance au président en exercice de faire encore ses preuves: « Je pense qu’il faut laisser le président Roch encore au pouvoir afin de terminer ce qu’il a commencé. J’ai eu à écouter les programmes de certains candidats à la radio mais c’est le président Roch qui peut bien gouverner ce pays à mon avis ».

Assami Sankara, Ouagalais, donne sa lecture concernant le candidat de l’union pour le progrès et le changement: « Par rapport au programme de Zéphirin Diabré, c’est son plan pour la sécurité qui a retenu notre attention. Il propose 9 phases pour la lutte contre le terrorisme s’il est fait président. Parmi ces neuf phases il parle de la lutte contre le terrorisme sur le pan social, culturel tout en impliquant la population dans la lutte. Moi je pense que si son plan tel que je l’ai entendu parler est réalisable, ça sera bien. Par contre, pour son ambition de faire venir la mer moi je pense que le Burkina a d’autres priorités. Il faut d’abord atteindre l’autosuffisance alimentaire, s’attaquer à d’autres projets avant de parler de faire venir la mer au Burkina ».

Pour Léopold Bicaba, il n’y a pas de candidats sérieux dans la sphère politique burkinabè: « Il y a trop de plaisantins cette année pour la présidentielle ce qui ne me motive pas à voter. Pendant qu’il s’agit de l’avenir d’une nation tous se permettent de tenir un langage pas correct. D’autres veulent amener la mer au Burkina, certains s’inspire des Kenyans et d’autres encore estiment être parti par la rue mais reviendront par les urnes. Ils n’ont qu’à nous prendre au sérieux quand ils tiennent leurs meeting ».

Toujours dans cette lancée d’avoir l’avis des citoyens, Abdou Koné s’est également prononcé au micro de Minute.bf sur un candidat: « En ce qui concerne le programme de Tahirou Barry, de ce que j’ai pu entendre dans les médias et qui m’a un peu irrité, c’est le fait que dans son programme, il prévoit introduire la langue arabe parmi les matières enseignées à l’école. Je pense qu’il ferait mieux de voir dans quelle mesure essayer d’enseigner nos langues locales que de nous bourrer encore avec une langue étrangère qui, je pense, est de trop »

Mamina Rouamba s’est également prononcée sur d’autres candidats.
En premier lieu, elle s’est appesantie sur le programme du candidat Do Pascal Séssouma.: « Do Pascal, je retiens que c’est le candidat qui veut d’un Burkina sans armée. Dans ses explications il est cohérent mais c’est l’applicabilité le problème. Comment un pays peut prétendre au développement sans armée. Je ne sais pas quel genre d’accord il va signer pour qu’on puisse se développer sans armée, mais je pense que c’est un peu utopique comme vision.

Il y a également le candidat Ablassé Ouédraogo que j’ai pu entendre. Lui son cheval de bataille c’est la réconciliation nationale. Si je dis que le Burkina n’en a pas besoin c’est comme si je ne voulais pas qu’on puisse lutter efficacement contre le terrorisme. Cependant la justice dont Ablassé Ouédraogo parle c’est une justice transitionnelle qui veut un peu qu’on oublie certains faits. Pourtant, la forme actuelle de réconciliation dont on parle, la vérité doit être dite et la justice doit faire son travail; il n’y a pas de demi-mesure où de justice transitionnelle. C’est après la vérité et la justice que l’on pourra essayer de pardonner ».

Tampoure Zongo, vigile, quant à lui, a exprimé son mécontentement face à la non prise en compte des vigiles dans les différents programmes des 13 candidats: « Les politiciens ne nous ont pas pris en compte dans leurs programmes. Mais pour ces élections, je pense qu’à part Roch, personne ne peut mieux gouverner le pays et aucune autre personne ne peut mieux le faire. Et si jamais il est reconduit, qu’il se souvienne de nous. Il y a des gens qui pensent qu’il n’est pas digne d’un second mandat à cause du terrorisme qui secoue le pays mais ces personnes sont jalouses du travail qu’il a abattu depuis sa prise de pouvoir. Si ce n’est pas lui, personne ne peut supporter comme lui. Au temps de Blaise Compaoré, qui pouvait dire qu’il veut le pouvoir et comme c’est Roch, chacun se lève qu’il veut être président. Ils n’ont qu’à l’aider à bien faire son travail que de vouloir lui nuire ».

En rappel les élections de 2020 à savoir la présidentielle et les législatives sont prévues pour le dimanche 22 novembre à partir de 06 heures du matin jusqu’au soir à 18 heures, dans toutes les localités où se tiendront les votes, sur le territoire national.

Mireille Sandrine Bado et Hamadou Ouédraogo

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *