Elections 2020 au Burkina : Pr Augustin Loada dénonce « le clientélisme et la corruption »


0

Pr Augustin Loada du Mouvement patriotique pour le salut a animé une conférence ce 20 novembre 2020 à son siège à Ouagadougou. A l’ordre du jour, un pré-bilan des campagnes électorales du MPS à quelques heures de la fin des campagnes électorales de 2020. Une occasion pour lui de dénoncer la corruption des acteurs politiques, des manœuvres dolosives, le clientélisme.

Pour planter le décor, Pr Augustin a expliqué que le MPS tire un bilan satisfaisant de sa campagne. Une campagne menée à travers plusieurs provinces et qui s’est caractérisée par des portes-à-portes. Il a expliqué que le MPS a présenté 46 listes de candidatures pour les députations dans les 46 circonscriptions électorales, sans oublier la candidature de Yacouba Isaac Zida à la présidentielle.
« Nous avons constaté un peu partout les distributions des billets d’argent, de la corruption et du clientélisme », dénonce-t-il, avant de tirer une conséquence : « Nous attendons que l’autorité du contrôlé d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LC) traque les corrupteurs »

Par ailleurs, Augustin Loada fait des confidences : « Nous sommes informés des manœuvres déloyales et dolosives qui commencent à se déployer. La MPS demande à la justice de recenser les cas de corruption et que le droit soit dit ». Puis d’insister à travers une interpellation : « Nous demandons à ces institutions chargées de réprimer des cas de corruptions de jouer leur rôle. Il y a des vidéos qui circulent qui illustre de ces pratiques, et nous attendons que la justice se saisisse de cette affaire. A partir du moment où il y a des infractions, le procureur doit se saisir pour l’enracinement de notre démocratie »

Du cas Zida

S’il n’est pas venu, c’est parce qu’il refuse d’être un acteur de troubles. « Yacouba Isaac Zida est un homme de paix, il ne veut pas que s’il rentre qu’il y ait des troubles. Raison pour laquelle, il a dit à travers ses différentes interviews qu’il ne souhaite pas des troubles, parce que ces militants ne vont pas se taire s’il rentre et il est arrêté » a expliqué Augustin Loada, en réponse à la question de savoir pourquoi Zida n’est toujours pas rentré à la veille des élections.

Pr Salifou Ouiminga, membre de l’équipe de campagne

Pr Loada dénonce également une « discrimination » dont aura été victime Yacouba Isaac Zida lors de la campagne électorale. Il n’a pas eu droit de passer un message dans les médias publics. « Bien que la Constitution permette à chaque candidat de passer dans les médias d’Etat, le CSC a refusé que le candidat du MPS passe à la TNB ». Mais Pr Loada ne manque pas de relativiser. « Je dois reconnaitre que le président du CSC a été très courtois, il m’a expliqué que notre droit positif n’a pas revu ce cas de figure. Mais je lui ai dit que la Constitution l’autorise », a expliqué Augustin Loada.

Zida, l’homme capable

Avant cette conférence de presse, le Mouvement patriotique pour le salut s’est rendu à Kombissiri dans le Bazèga, ce 20 novembre 2020, pour son meeting de clôture. La délégation, conduite par Dr Rose Drabo, 3e vice-présidente du MPS, représentant le président dudit parti, Pr Augustin Loada, est montée au créneau pour encourager les militants du MPS à la mobilisation le 22 novembre 2020. « Yacouba Isaac Zida a gouverné ce pays, il a géré la transition dans des moments difficiles et a sauvé le Burkina Faso, donc il est capable » a martelé Dr Rose Drabo. En tout cas, les militants de Kombissiri sont convaincus que « sans Zida, il n’y pas de Burkina meilleur ».

E.K.S/ Lefaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *