Il y a désormais des tee-shirts made in Burkina Faso


0

Le Ministre du Commerce,  de l’Industrie et de l’Artisanat a présenté ce jeudi 19 novembre 2020, des vêtements  made in Burkina Faso, à Ouagadougou. Ces vêtements ont été confectionnés à base du tissu issu du  coton burkinabè, réalisé par l’unité de production COTEXA.

Des tee-shirts, des chaussettes et des boxers, tels sont les vêtements qui ont été présentés par le ministre en charge de l’industrie Harouna Kaboré. La présentation de ces vêtements montre la capacité du pays à produire plusieurs articles à base du coton, made in Burkina Faso. Elle  s’inscrit ainsi dans la dynamique de la consommation des produits locaux.

Selon le ministre de l’industrie, Harouna Kaboré, les vêtements ont été confectionnés par des couturiers  burkinabè, à partir des premiers tissus industriels 100% coton burkinabè, mise à la disposition par l’unité COTEXA. Ces tissus sont nés  du fil de divers numéros métriques fournis par la filature du Sahel (FILSAH).



Boxers et chaussettes made in Burkina

«Les tissus seront disponibles sur le marché à la fin du premier trimestre de 2021 », a-t-il déclaré. Ces tissus  permettront aux designers, stylistes teinturiers et divers acteurs de la valorisation du textile de fabriquer plusieurs articles dont des tee-shirts,  des sous-vêtements, des chaussettes et des polos.

Présent à la cérémonie de présentation des tee-shirts, le président de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), Lazare Bancé,  a promis de lancer la commande pour les Etalons.

La mise en œuvre de ces produit a été également une bouffée d’oxygène pour les publicitaires associés, qui ont toujours espéré confectionner des vêtements de qualité et made in Burkina.

COTEXA, installé à Tanghin-Dassouri, a bénéficié de l’accompagnement de l’Etat, avec un financement d’environ 2 milliards de F CFA, à travers le code des investissements. Il a une capacité de production de tricotage de 2 200000 mètres linéaires de tissus obtenu à 100% à partir du coton burkinabè, soit 189 mille mètres de tissus par mois.

Précisant que l’heure n’est pas la commercialisation mais à la présentation, Harouna Kaboré a laissé entendre que  le Burkina entend disposer à l’horizon 2023, d’un secteur industriel dynamique  compétitif et durable  qui accroit sa contribution à la transformation structurelle de l’économie.

Outre COTEXA, dans le secteur du coton, il est envisagé la mise en place de grandes unités, à l’image du projet A STAR Textile Burina Faso.

Le processus de mobilisation des sites d’implantation à Bobo et Koudougou sont bouclés et celui de Ouagadougou est en cours de finalisation. Le financement du projet  est avancé avec la mobilisation de 25 milliards de F CFA auprès d’Afrexim Bank, pour la réalisation des premiers travaux d’implantation.

Il est à noter que des actions sont en cours pour la réouverture de l’ex usine Faso Fani à Koudougou. Harouna Kaboré a annoncé  que l’information a été confirmée  par le président du Faso le 18 novembre 2020, à Koudougou.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *