Elections 2020 au Burkina Faso : « Le CDP ne revient pas au pouvoir pour se venger » (Eddie Komboïgo)


0

Les militants et sympathisants du parti de l’épi et de la daba du Kadiogo sont sortis en grand nombre ce jeudi 19 novembre 2020 pour communier avec leur candidat à l’élection du président du Faso et lui témoigner leur attachement et leur détermination à le porter à la magistrature suprême burkinabè au soir du 22 novembre 2020.

Après avoir parcouru plusieurs provinces dans la conquête de l’électorat, le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) était face à ses militants et sympathisants du Kadiogo. Confiant pour la victoire, Eddie Komboïgo a laissé entendre que son parti ne revient pas aux affaires pour se venger et promet au président sortant lui aussi candidat, de bien traiter dans son rang d’ancien chef d’Etat.

« Je voudrais rassurer l’opinion nationale et internationale que le CDP reviendra au pouvoir mais le CDP ne revient pas au pouvoir pour se venger. Ceux qui se posent des questions que si le CDP revient au pouvoir, ils iront où ? Eddie Komboigo les rassure, ils iront faire leur travail tranquillement. Nous ne ferons pas la chasse aux sorcières. Nous allons placer ceux qu’il faut à la place qu’il faut », a-t-il harangué la foule.

La situation sécuritaire du Burkina Faso

Et d’en ajouter : « Roch Marc Christian Kaboré, je vous parle aujourd’hui, parce que vous êtes encore chef de l’Etat pour quelques jours, je ne vous ferai rien. Vous auriez été chef d’Etat et je vous considérerai comme un chef d’Etat. Vous et avec votre suite », a-t-il lancé.

Le candidat promet d’entamer avec la réconciliation nationale dès son élection. Il ramènera l’ancien président Blaise Compaoré afin qu’il y prenne part.

Eddie Komboïgo a aussi critiqué la situation sécuritaire actuelle du Burkina Faso qu’il a qualifiée de « macabre ». « A cet instant, je parle du fonds du cœur, cela doit s’arrêter. Cinq ans durant, nous n’avons pas pu repousser nos assaillants. Et on continue de dire, nous allons bander les muscles. Certes, ce ne sont pas vos enfants. Ce ne sont pas des enfants qui vont à la guerre. Ce sont des militaires. Oui des militaires patriotes », a-t-il commenté.

La relance économique

Pour la relance économique, Eddie Komboigo indique que cette relance partira par l’industrie agro-alimentaire et minière. « Nous allons organiser l’ensemble des orpailleurs pour leur donner des semi-mécanisées et des semi-industrielles qui vont employer les jeunes », a-t-il déclaré. Sur le domaine de l’eau potable, il proclame la fin de la soif des Burkinabè avec l’exploitation de la nappe phréatique et des forages.

Concernant le secteur éducatif, Eddie Komboïgo veut que 50% des lycées et collèges soient transformés en centres de formation professionnelle afin que les jeunes qui y sortent, s’ils ne sont pas embauchés, qu’ils puissent s’auto-employer en créant  leurs entreprises.

Willy SAGBE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *