Burkina : Mise en place d’un projet pour l’amélioration citoyenne des femmes et des jeunes


0

Le cadre de concertation  de l’organisation intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes et des jeunes au Burkina a lancé ce mardi 17 novembre 2020, le projet d’appui au renforcement de la citoyenneté des femmes et des jeunes. Il s’agit d’un projet qui s’étend sur la période 2020-2021.

Au Burkina Faso, peu de  femmes participent  à la gestion citoyenne. En effet, sous la transition, le Conseil National de la Transition a accordé 11,10% de représentation à la femme  et au niveau des postes nominatifs, la représentation n’a jamais atteint 30% selon Martine Yabré, coordonnatrice du carde de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso.

C’est dans ce sens que le Cadre de concertation  s’est engagé à rendre les femmes et jeunes,  des acteurs de la gestion des affaires  publiques et d’en assurer  un contrôle citoyen. D’où le lancement du projet dénommé «appui au renforcement de la citoyenneté des femmes et des jeunes ».

Avec pour objectif de contribuer à l’amélioration de la participation citoyenne des femmes et des jeunes filles et garçons, ce projet, intervient dans 7 régions. Il s’agit de la région des Hauts-bassins, du Centre, du Nord, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, du  Sahel et du Centre-Nord.

Selon Martine Yabré, les bénéficiaires sont les femmes, les jeunes, les partis politiques, les OSC et la CENI.

Avec un budget  de plus de 119 millions de F CFA, le projet  est soutenu par le Fonds commun genre au Burkina Faso et s’étend sur la période 2020-2021.

Le cadre de concertation est ouvert à toute personne

 Il est prévu dans le cadre de ce projet, plusieurs activités dont l’appui à la confection de 5000 CNIB au profit des femmes et des jeunes, la mise en place d’un dispositif de suivi des violences basées sur le genre en politique et la réalisation de l’audit genre de la commission CENI.

Damatou Delma, secrétaire du cadre de concertation, a laissé entendre que la vision du cadre est de promouvoir la bonne gouvernance, le genre et la participation des femmes et des jeunes au Burkina Faso.

Le cadre est également ouvert à toute personne morale et physique désirant adhérer. Pour adhérer au cadre, il faut «  une demande écrite, justifiée d’au moins 2ans d’expérience sur les questions du genre et de la participation citoyenne des femmes et des jeunes. Pour une personne morale, il faut posséder un récépissé conforme à la loi N°064  portant liberté d’association », a annoncé Damatou Delma.

Plusieurs structures forment le cadre de concertation. Ce sont entre autres, le comité quota, le Conseil des Femmes du Burkina Faso, l’Association des Femmes Juristes du Burkina Faso et la Cellule Genre de l’Association des Journalistes du Burkina Faso.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *