Burkina/Élections législatives : Qui a imprimé les spécimens frauduleux?


0

Dans le Kadiogo, 88 partis et formations politiques sont en lice pour les législatives du 22 novembre 2020. Sur les spécimens du bulletin de vote pour ces élections, la position du logo de l’Organisation pour la Démocratie (ODT), parti du député-maire Issa Anatole Bonkoungou, a été changée. En conférence de presse ce mercredi 18 novembre 2020, à quatre jours de la tenue des élections couplées législatives et présidentielle, l’ODT est monté au créneau pour dénoncer une probable fraude et appelle tous les autres partis (de l’opposition comme de la majorité) à la vigilance.

Ce sont deux spécimens différents pour une même élection dans une même localité (Kadiogo) qu’il nous a été donné de constater ce mercredi au siège de l’ODT, sis à Ouagadougou. De ces spécimens, un seul est authentique, celui établi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pourquoi donc deux spécimens différents pour une même élection? Seul le responsable du deuxième spécimen pourra y répondre et « dire qui lui a fait tirer ces specimens », pense Anatole Bonkoungou.

En effet, sur le spécimen établi par la CENI, l’ODT y figure bien à la quatrième place de la troisième colonne. Mais sur un autre spécimen, c’est l’Union pour la Démocratie et le développement (UDD) qui occupe cette place. « C’est du faux et usage de faux avec intention de nuire à notre parti et c’est une infraction punie par la loi », s’écrie Anatole Bonkoungou qui appelle la CENI à agir pendant qu’il est temps parce que, regrette-t-il, « les vieux démons n’ont pas encore quitté » l’arrondissement 4 de Ouagadougou et le Kadiogo tout entier.

« Rappelez vous qu’en 2012, une fraude pareille avait été signalée avec des urnes transportées par des candidats à l’époque, ce qui a occasionné la reprise des élections à coûts de millions supportés par le contribuable. Malheureusement les fautifs n’ont jamais été inquiétés et mieux, sont aujourd’hui responsables de campagne de notre politique », a déploré M. Bonkoungou.

Le parti dit avoir déjà saisi le procureur, et alerté la CENI. « Mais nous lançons un appel à toute l’opinion nationale et internationale quant à ces éléments qui hypothèquent notre démocratie et qui risquent de mettre en mal la cohésion sociale et la sincérité des résultats », a soutenu le président du parti pour qui, « la CENI joue sa crédibilité dans ces élections ».

Selon les informations reçues par le parti de M. Bonkoungou, ces specimens frauduleux proviennent de l’imprimerie d’un certain Abou Ouédraogo, Secrétaire général (SG) du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) de l’arrondissement 6 de Ouagadougou. Cette imprimerie, confie Issa Anatole Bonkoungou, est située à Dapoya, un quartier de Ouagadougou. Mais l’ODT ne compte pas « se laisser voler sa victoire ». « Si rien n’est fait, et si d’aventure nous constatons un seul de ce type de bulletin dans les urnes le jour des élections, nous demanderons l’annulation pure et simple des élections dans la province du Kadiogo par tous les moyens », a prévenu le président du parti.

Armand Kinda

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *