Actualité

Présidentielle 2020 au Burkina : Dano, Dissin et Diébougou « en marche pour le vrai changement avec Zéphirin Diabré »

C’est dans une forte mobilisation que Zéphirin Diabré a quitté la ville de Dano, chef-lieu de la province du Ioba, où il a passé la nuit du 16 au 17 novembre 2020, pour la ville de Gaoua.

« Je ne peux pas quitter Ouagadougou, aller à Gaoua, sans m’arrêter ici, ce n’est pas possible. Vous avez porté le parti, de sa création à aujourd’hui. Nous avons remporté des victoires, et je me dois donc de vous féliciter pour cela », a félicité Zéphirin Diabré. Il est ensuite revenu sur l’essentiel de son programme, rassurant les populations d’instaurer un « vrai changement » dans la gestion de la chose publique au profit de tous.

Zéphirin Diabré pense que « si nos commerçants prennent avion pour aller payer des choses dans d’autres pays, nous aussi, nous pouvons faire en sorte que les autres prennent l’avion pour venir payer des choses dans notre pays ici ».


C’est pourquoi lance-t-il un appel à un vote massif le 22 novembre en sa faveur et pour le parti (pour ce qui est des législatives). D’ailleurs, pour lui, le pouvoir actuel a échoué sur tous les plans.

« Il faut les renvoyer et conduire une nouvelle équipe plus dynamique », engage-t-il. « Je suis très satisfait de votre forte mobilisation. Un coup k.o, s’il y a, c’est bien à notre faveur », pèse le candidat, les invitant à rester vigilants par rapport à d’éventuelles fraudes.


Plus tôt dans la matinée, il était, avec son équipe, à Dissin (commune rurale située dans la même province). Là également, les militants ont exprimé leur voeu de « vrai changement ».

« Nous sommes les assoiffés du vrai changement. Le lion rugira le 22 novembre à Dissin, nous nous battrons pour ça », se sont exprimés les responsables locaux de l’UPC au cours de ce bref passage. Zéphirin Diabré, c’est la loyauté, l’assurance et une vision claire, convainquent-ils.


« Je suis très heureux de vous voir réunis pour une réunion qui n’était pas prévue. Mais je me suis dit que je ne pouvais pas venir dans le Ioba sans faire un tour à Dissin. Vous savez ce qu’il y a et vous savez ce que je veux pour le Burkina Faso. Cinq ans de pouvoir MPP, cinq ans de malheur pour le Burkina Faso », a réagi Zéphirin Diabré.

La dernière escale été marquée à Diébougou avant d’être accueilli en début d’après-midi à l’entrée de la ville de Gaoua pour le meeting régional, le onzième des treize prévus.

O.L

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page