Élections 2020: « La CENI interdit le téléphone portable dans l’isoloir », Newton Hamed Barry


0

Le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) a donné, ce dimanche 15 novembre 2020 sur le plateau de la télévision nationale, des d’explications concernant les élections présidentielle et législatives de 22 novembre prochain.

A une semaine des élections, la CENI, du point de vue des préparatifs est à la phase de la finalisation des équipes chargées de la gestion des bureaux de vote et au niveau de la logistique la préparation des plis qui seront acheminés dans les communes dès mardi se fait en attendant d’être déposée 24h avant dans les bureaux de vote.

« Ce qui me préoccupe en tant que premier responsable de la CENI, c’est la sécurité de ceux qui battent campagne. À ce niveau je remercie Dieu car jusqu’à présent tout se passe bien », a-t-il dit.

Pour ce qui est du déroulement du scrutin, il donne des explications: « J’entends beaucoup de choses par rapport à où est-ce qu’on va tenir les élections et où est-ce qu’on ne pourrait pas les tenir. Les chiffres qui sont avancés et parfois attribués au conseil constitutionnel sont faux, parce que le conseil constitutionnel s’est prononcé sur les localités qui n’ont pas abrité d’enrôlement or vous savez qu’on peut ne pas abriter un enrôlement et abriter un vote », déclare le président de la CENI.

Il a par ailleurs remercié le travail remarquable fait par les forces de défense et de sécurité du pays à travers le comité technique de sécurisation du PROCESS qui a été mis en place récemment sous son autorité du président de la CENI. « Il n’y a plus que 15 communes où l’élection n’aurait pas lieu. Seulement 15 communes sur 351 communes et à l’enrolement nous étions à 22 communes. Ces 15 communes sont celles qui sont vraiment dans l’épicentre de la crise qui n’ont pas été concernées par l’enrolement. Il y a 860 localités ( villages et secteurs) qui ne seront pas concernés par l’enrolement. Ce qui fait à peu près 6% des 9299 villages et secteurs que compte notre pays », explique Newton Hamed Barry.

«Un effort énorme a été fait mais malheureusement le Sahel n’a pas pu bénéficier de cette dynamique. Ce qui fait que sur les 860 localités, on trouve 55% de ces localités au sahel et en plus sur les 860 la majorité a été abandonnée à cause du contexte sécuritaire. Même si on y allait aujourd’hui on ne trouverait pas de population pour ouvrir un bureau de vote» dit-il.

Il a aussi précisé que le document officiel pour les votes du 22 novembre prochain est la carte d’électeur: « La carte d’électeur est le seul document qui est demandé pour les votes. On a pas besoin de CNIB ni de passeport ».

Cependant pour les élections de cette année l’interdiction du téléphone portable dans l’isoloir a été adoptée pour une raison précise. « Il y a beaucoup d’occurrence aujourd’hui autour de cette question. Le vote est secret donc pour éviter l’infraction électorale, il a été interdit dans l’isoloir». a-t-il indiqué.

Pour ce qui est des résultats, Newton Hamed Barry précise que les résultats seront publiés dans les jours J+1: « Si nous faisions moins bien que nos prédécesseurs en 2015, on aura failli. L’objectif vraiment au jour d’aujourd’hui c’est de rester dans le jour J+1».

Pour terminer le président à l’endroit des électeurs souligne que la sécurité incombe à l’ensemble des 6 millions 490 electeurs burkinabè et il en appelle à la responsabilité de tous.

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *