Burkina Faso : Hubert Ouédraogo décroche son doctorat en archéologie avec une mention très honorable


0

Ce samedi 14 novembre 2020 à l’Université Joseph Ki-Zerbo, Hubert Ouédraogo, étudiant en archéologie, a soutenu sa thèse dans le cadre du doctorat unique en archéologie africaine. Son travail a été sanctionné par une mention très honorable.

« Tradition céramique et histoire du peuple dans la province d’Oubritenga (Ouagadougou) : données archéologiques du site de Wargaondin », il s’agit du thème sur lequel a porté le l’étude de l’impétrant âgé de 32 ans. Hubert Ouédraogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a précisé que le site de Wargoandga a été choisi comme un chantier école international depuis 2001.

Selon ses propos, les objectifs de sa recherche étaient de « contribuer à la connaissance et à la préservation des savoirs et savoir-faire des populations anciennes du Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest, caractériser les productions céramiques du site de Wargoandga, retracer l’histoire des populations du site à partir de l’étude de la céramique et des autres vestiges, caractériser les différentes périodes culturelles qui se sont succédées sur le site ».

L’impétrant a également noté que Wargoandga est un site archéologique avec plusieurs buttes anthropiques « dont une butte principale et 12 buttes annexes » qui seraient des restes d’anciennes habitations des populations « ninsi » qui auraient abandonné le site vers le 15ème siècle, car le prince Wubri aurait défait leur chef Wargaondga.

Mention très honorable…

Il a livré des résultats issus de ses fouilles sur la céramique 18.829 tessons et 50 vases dont des pots, des bols, des écuelles, des jarres, des bouteilles, des passoires et des couvercles. Il a déclaré avoir découvert également différents types de décors. Hubert Ouédraogo est allé au-delà de ses fouilles sur la céramique et a trouvé d’autres résultats : « deux cases, du matériel de broyage qui (suggère une pratique de l’agriculture), des objets en fer (une pointe, des bracelets et des tiges) et des ossements ».

Selon le doctorant, le Wargaondga a connu trois phases d’occupation dont les deux premières pourraient appartenir au Néolithique récent et la troisième à l’Age du fer. Il a ajouté que l’occupation humaine dans la province d’Oubritenga date de la fin du deuxième millénaire avant l’ère actuelle et une rupture d’environ un millénaire existe entre les occupations humaines du niveau le plus récent et les occupations des populations arrivées depuis le XVème siècle.

Suite aux délibérations du jury présidé par Moustapha Gomgnimbou, directeur de recherche  à  l’institut des sciences des sociétés (INSS/CNRST), le candidat  Hubert Ouédraogo, qui ne peut retenir sa joie et son soulagement, a réussi son doctorat en archéologie africaine avec la mention « très honorable ». « Cette thèse vient pousser plus loin les recherches en archéologie », a noté le président du jury.

Josué TIENDREBEOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *