Rencontre ministère en charge de l’Urbanisme et le SYNAFEB : La problématique de la restructuration des habitats non-lotis au cœur des échanges


0

Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a tenu une rencontre ce vendredi 13 novembre 2020, avec le Syndicat national des fonctionnaires de l’éducation (SYNAFEB). Cela fait suite à leur sortie le 9 novembre 2020, sur la question de la restructuration des habitats non-lotis par ledit ministère. Tête à tête, les deux parties ont pu s’expliquer et faire des propositions.

La question de la gestion de la restructuration des habitats non-lotis par le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat ne fait pas l’assentiment du Syndicat national des fonctionnaires de l’éducation (SYNAFEB). Il l’a d’ailleurs fait savoir le 9 novembre dernier, à travers une conférence de presse. Pour apporter des explications et des précisions, le ministère en question les a rencontrés ce vendredi 13 novembre 2020.


« Nous avons tenu à rencontrer le SYNAFEB pour leur expliquer que la problématique qu’ils ont soulevée lors de leur conférence de presse sur la question de la restructuration des habitats non-lotis, les promoteurs immobiliers sont pris en compte dans la mise en œuvre du document cadre qui se fera bientôt mais il n’est pas question de confier cette gestion du foncier uniquement aux promoteurs immobiliers comme le demande le syndicat », a déclaré le directeur général de l’urbanisme, de la viabilisation et de la topographie, Marc Ouédraogo, à la fin des échanges.


Le DG en charge de l’urbanisme a ajouté que dans cette stratégie, le volet social est pris en compte. Parmi ces aspects, il a énuméré la prise en compte des résidents par la mise en œuvre d’un système de péréquation et la construction à hauteur qui se fera en partenariat avec les promoteurs immobiliers.


Lire aussi Foncier au Burkina : Un mouvement syndical de l’éducation s’invite dans le débat



Pour le secrétaire général du SYNAFEB, Koudougou Kaboré, cette rencontre avec le premier responsable du département en charge de ces questions, leur a permis de s’expliquer davantage et de faire des propositions. Ces idées, a-t-il souligné, vont dans un premier temps vers l’augmentation du fonds d’investissement urbain. « Le ministre nous a parlé de la mise en œuvre d’une stratégie pour la restructuration des zones non-loties sans nous donner l’échéance », a-t-il dit. « Nous allons nous concerter, si y a besoin, communiquer. Car le ministre nous a induit de nous regrouper en coopérative et d’initier des formations à l’endroit de nos membres sur les questions de restructuration des habitats non-lotis », a-t-il informé.
Obissa Juste MIEN

LeFaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *