Enseignement supérieur : Des étudiants reçoivent des ordinateurs


0

Le programme présidentiel un étudiant, un ordinateur continue de faire des heureux. Ce vendredi 13 novembre 2020, à l’université Joseph Ki-Zerbo, le ministère de l’Enseignement supérieur a procédé à la remise de 256 ordinateurs aux étudiants. Cette action est le fruit du soutien de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

C’est le ministre de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maiga, qui a présidé la cérémonie de remise des ordinateurs. Il a rappelé que cette action est née de la volonté du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de permettre aux étudiants de disposer d’outils de savoir. Après une première vague d’ordinateurs acquis avec le soutien du l’Union européenne, ces nouveaux joyaux sont le fruit de l’accompagnement de l’ARCEP. Le ministre a soutenu que l’autorité de régulation a investi plus de 2 milliards de Fcfa. Ce qui a permis non seulement d’acquérir les ordinateurs mais également la réalisation de l’université virtuelle. La connexion internet sera également une réalité.

Les étudiants ont promis une bonne utilisation des ordinateurs

L’acquisition des ordinateurs est l’œuvre d’une expertise locale. Il s’agit de l’entreprise Horizons informatiques. Son responsable, Inoussa Sawadogo, a vanté la qualité des produits. Il a laissé entendre que ce sont des machines acquises directement avec les maisons de fabrication. Dans les jours à venir, annonce-t-il, une usine d’assemblage d’ordinateurs s’installera au Burkina. Pour obtenir ces précieux sésames, les étudiants n’auront qu’à débourser la modique somme de 70 000 F. Le coût restant est supporté par l’Etat burkinabè avec une subvention.

Le ministre Maiga a insisté sur le fait que ces outils informatiques sont indispensables surtout pour l’enseignement avec le système Licence-Master-Doctorat. Déjà, ce système est rejeté par une partie des étudiants. Ils exigent son abandon pur et simple. Alkassoum Maiga répondra que c’est une folie, une aventure suicidaire.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, les officiels avec les étudiants bénéficiaires

Pour lui, en revenant en arrière avec des licences et des maitrises classiques, c’est condamné les diplômés à l’absence d’occupation, à l’absence d’emplois. Mais il reconnait que pour une meilleure implantation du système LMD, de meilleures conditions sont indispensables. Il a rassuré qu’il travaille pour cela.

Alkassoum Maiga a invité les étudiants à une utilisation studieuse des outils. Ils ne doivent servir, selon lui, qu’à faire des recherches, à aller vers la conquête du savoir.

Ces recommandations ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Les bénéficiaires se sont engagés à une bonne utilisation des ordinateurs. Yasmine Yaméogo, étudiante en SVT, s’est dite heureuse d’obtenir une machine. Pour elle, cela facilitera ses recherches. L’ordinateur va lui permettre d’augmenter ses connaissances.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *