Patrimoine culturel burkinabè : L’université Joseph KI-Zerbo scrute les risques majeurs du secteur


0

Dans le souci de mieux protéger le patrimoine culturel burkinabè, le pôle d’excellence africain, Africa Multiple, de l’université Joseph KI- Zerbo a décidé de consacrer une semaine à la réflexion. Dénommée « semaine du patrimoine culturel », l’ouverture a eu lieu le lundi 9 novembre 2020 sous le regard du secrétaire général de l’université Joseph Ki-Zerbo, Abou Zouré.

Qui voyage loin, ménage sa monture. C’est en ces termes que l’on peut comprendre cette initiative du Pôle d’Excellence africain – Africa Multiple de l’université Joseph Ki-Zerbo : Semaine du patrimoine culturel. A en croire le Dr Banhoro Yacouba, directeur dudit pôle, le but est de susciter la réflexion autour de la protection efficace des biens culturels contre les risques divers.

Le constat est que dans plusieurs secteurs de la vie, des mesures de précaution sont prises par les gouvernants, notamment dans le domaine de la santé avec le plan national de préparation et réponse aux épidémies de méningite, le plan stratégique pour l’éradication de la poliomyélite, le plan de riposte contre le Covid-19. Mais au niveau du patrimoine culturel, il n’existe pas encore de mesures élémentaires de protection contre un sinistre pour les différents biens culturels, immeubles ou dans les bâtiments, contenant des biens culturels meubles.

Dr Lassina Simporé, Responsable de l’équipe Patrimoine du Laboratoire d’archéologie

D’où le thème « Patrimoine culturel et risques majeurs : le cas du Burkina Faso » qui sera soumis à la réflexion des participants durant une semaine, soit du 9 au 14 novembre 2020 Quatre activités majeures sont prévues à cet effet à savoir : une exposition d’affiches et d’œuvres d’arts sur le patrimoine culturel du Burkina Faso sur une semaine ; des panels sur le patrimoine immatériel et physique ; des communications scientifiques sur le thème principal.

Abou Zouré, Secrétaire général de l’Université Joseph Ki-Zerbo

A cela s’ajoute l’organisation de la 1re édition des Cafés des connaissances sur le patrimoine culturel (CCPC). Il s’agit selon Dr Lassina Simporé, responsable de l’équipe patrimoine du laboratoire d’Archéologie, de permettre aux chercheurs de présenter leurs travaux sur la problématique du patrimoine culturel du Burkina Faso et de sa gestion, particulièrement en temps de crise sécuritaire et sanitaire.

Visite des œuvres de Salfo Dermé sur le monde idéal

Cette initiative a été saluée par le secrétaire général de l’université Joseph Ki-Zerbo, Abou Zouré. Il estime que les conclusions qui en découleront serviront d’idées aux gestionnaires du patrimoine culturel pour la mise en place des mesures de protection en cas de catastrophe. Pour l’occasion, l’artiste Salfo Dermé a fait une exposition sur le monde idéal où il aborde à travers plusieurs œuvres les thématiques liées à l’éducation, l’environnement, la femme, la migration, etc.

Judith SANOU

LeFaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *