Digitalisation : « Djoliba », le 1er réseau de fibres optiques panafricain lancé


0

Le Groupe Orange a lancé officiellement « Djoliba », le 1er réseau de fibres optiques panafricain, ce mardi 10 novembre 2020, à travers une conférence de presse en ligne. C’est une innovation qui va réunir huit pays de l’Afrique de l’Ouest.

De Dakar à Lagos en passant par Bamako, Abidjan, Accra et Ouagadougou, le groupe Orange brise désormais les frontières numériques en créant « Djoliba », le 1e réseau de fibres optiques panafricain.

Selon Stéphane Richard, le président directeur général (PDG) du groupe Orange, c’est un nouveau réseau qui vise à réduire la fracture numérique dont souffre beaucoup d’entreprises en Afrique. « Djoliba » va créer beaucoup de services et c’est un projet majeur pour accompagner l’Afrique, a-t-il déclaré, dans son mot de bienvenu à l’ouverture de la conférence de presse virtuelle.

Pour Alioune Ndiaye, directeur général Orange Middle East and Africa du groupe Orange, ces pays ont un taux d’accès à internet qui est très faible par rapport aux pays riches. « Pour que l’Afrique tire son épingle du jeu, les pays doivent renforcer leurs capacités à l’internet et Djoliba en est l’illustration parfaite », a-t-il affirmé, tout en rassurant que ce nouveau réseau va répondre aux besoins des entreprises en Afrique.

Alioune Ndiaye, Directeur général Orange Middle East and Africa du Groupe Orange

« Djoliba », qui est le nom du « fleuve Niger » dans la langue mandingue, va servir 330 millions d’habitants. C’est l’ambition affichée par les initiateurs. En donnant la genèse du projet, Jérôme Barré, CEO Orange Wholesale & International Networks, a indiqué que « Djoliba » a été nourri il y a deux ans et sa création a été possible en moins de deux ans. Tout en précisant que c’est le fruit d’un travail d’équipe, il a promis que le réseau va offrir un service qui va répondre à toutes les gammes de connexion.

Jérôme Barré, CEO Orange Wholesale & International Networks

Bientôt la Guinée et le Libéria

Basé à Dakar, ce réseau panafricain va servir « une connexion haut débit sans interruption », a fait noter Sékou Dramé, le directeur général du Groupe Sonatel, partenaire de Orange. Aminata Dramé, la directrice générale de OINIS Afrique a justifié cette localisation par son caractère « géostratégique ». Selon elle, le choix pouvait se porter également sur Abidjan, pour la même raison.

La cérémonie du lancement s’est déroulée en ligne pendant une heure chrono

La sécurité de ce réseau a été assurée par ses initiateurs. Au Burkina Faso, ce sont 1000 kilomètres que Orange Burkina va couvrir. La liaison avec les autres pays de la sous-région sera plus fluide. Pour le moment, ce sont six pays (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Nigéria et Sénégal) qui sont déjà intégrés dans le réseau. Lire la suite sur Faso-tic.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *