Actualité

On a peur qu’ils reviennent » : craintes au Burkina Faso après l’attaque d’une mosquée (Autre presse)

Sous un toit de tôle, des tapis de prière brûlés gisent toujours au milieu des débris de verre. A côté, un boubou blanc noirci par les flammes a été abandonné dans les herbes folles. Deux jours après l’attaque de la petite mosquée de la cité universitaire de Kossodo, intervenue vendredi 6 novembre à la sortie de Ouagadougou, au Burkina Faso, la stupéfaction et l’incompréhension règnent sur le campus. Encore sous le choc, Abdoulaye Toé, un étudiant en licence de chimie, tourne autour des dégâts, […]aOuaga.com Actualité

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page