Actualité

Élection présidentielle du 22 novembre 2020 : Le CDP promet un Burkina meilleur aux populations de Gaoua

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a rencontré ses militants de la province du Poni le samedi 7 novembre 2020 à la place de la Nation de Gaoua. Eddie Komboigo, candidat investi, pour le compte de ce parti, a promis au cours de ce meeting une amélioration des conditions de vie des populations de la province du Poni, s’il remporte les élections présidentielles du 22 novembre à venir.

La campagne présidentielle et législative du scrutin du 22 novembre prochain est lancée depuis le 30 octobre dernier. Les états major des différents partis politiques s’activent pour convaincre leur électorat. Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) n’est pas en reste de cette dynamique. Il a tenu un meeting pour rencontrer ses militants de la province du Poni, ce samedi 7 novembre, à la place de la Nation de Gaoua.


Le candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain, Eddie Komboigo a tenu à remercier ses camarades du parti pour leur mobilisation et la confiance placée en sa personne. Une fois élu il entend lutter contre la misère et les inégalités sociales. Face au public de Gaoua, Eddie Komboigo affirme qu’une fois élu, président du Faso, la ville de Gaoua verra booster le développement économique. Le candidat du CDP promet de redynamiser le secteur agricole qui demeure la voie la plus sure pour assurer une économie durable.


En termes d’infrastructures routières Eddie Komboigo a pris l’engagement de bitumer le tronçon Gaoua-Batié, s’il est élu. La province du Poni abrite de nombreux sites aurifères exploités artisanalement. Et sur la question de l’exploitation de l’or, Eddie Komboigo privilégie la gestion locale de ses ressources par les populations elles-mêmes.


« L’exploitation de l’or doit profiter à la localité. Je prends l’engagement, si je suis élu, vous serez les propres gestionnaires de vos sites d’or. Nous allons vous encadrer en technique d’exploitation pour que la gestion soit efficiente et que la nature soit préservée tout au long de cette activité. La province du Poni regorge d’énormes potentialités, mais très délaissées. Nous donnerons de la vitalité à cette ville de Gaoua si nous sommes à Kossyam au soir du 22 novembre » rassure M. Komboigo.

Boubacar TARNAGUIDA

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page