Campagne électorale : A Bobo-Dioulasso, Me Gilbert Noël Ouédraogo promet un Burkina fort et prospère


0

Le candidat de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) à l’élection présidentielle de 2020, Me Gilbert Noël Ouédraogo, a animé un meeting le dimanche 8 novembre 2020 à Bobo-Dioulasso.

Le candidat a introduit son discours en fustigeant le pouvoir en place qui, selon lui, n’arrive pas à combattre l’insécurité. « Moi élu président du Faso, je ferai en sorte que les Burkinabè puissent circuler librement sur l’ensemble du territoire burkinabè en toute sécurité », s’est engagé Me Gilbert Ouédraogo. Il promet également, dès son élection, de nommer, dans les 72 heures qui suivent, un Premier ministre à qui il donnera 96 heures pour mettre en place un gouvernement d’action, ouvert, qui devrait travailler à relever le Burkina Faso. Ce gouvernement sera composé de 25 ministres et de cinq secrétaires d’Etat, avec une lettre de mission claire.

Vue des officiels

Pour ce qui concerne la ville de Bobo-Dioulasso, le candidat Gilbert Ouédraogo prévoit de construire au minimum 350 km de route bitumée au cours de son mandat, implanter des industries et faire de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso, un véritable aéroport international. « Je suis celui qui a réhabilité l’aéroport de Bobo-Dioulasso, celui qui a construit la tour de contrôle de Bobo-Dioulasso. Cela a été fait lors du cinquantenaire [de l’indépendance du Burkina] en 2010 à Bobo-Dioulasso, parce que j’ai de la vision pour cette ville, parce que j’aime Bobo-Dioulasso, parce que je sais que le cœur du RDA bat à Bobo-Dioulasso », fait remarquer le candidat, ancien ministre en charge des Transports.

Les militants de l’ADF/RDA

Par ailleurs, il promet aux femmes de les appuyer avec des activités rémunératrices, sans distinction de partis politiques. Pour les jeunes, il promet, dès la première année de son élection, de mettre deux milliards de francs à leur disposition pour créer des emplois.

Gilbert Ouédraogo n’a pas manqué de vanter le fait qu’il soit l’un des candidats les plus jeunes mais également l’un des candidats les plus expérimentés, car ayant assumé toutes les fonctions au Burkina Faso, du pouvoir exécutif en passant par le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire.

Gilbert Ouédraogo, candidat de l’ADF/RDA à l’élection présidentielle de 2020 au Burkina Faso.

Me Gilbert Ouédraogo a aussi confié que les partisans de l’ADF/RDA de Bamako au Mali, de Cotonou au Bénin et d’Abidjan en Côte d’Ivoire ont également commencé la campagne pour qu’au soir du 22 novembre 2020, leur parti soit au pouvoir.

Gilbert Ouédraogo encadré par son épouse et Lassina Gondé, maire de la commune de Bama, tête de liste dans le Houet.

Mais pour atteindre cet objectif, il en a appelé chacun à un examen de conscience le jour du vote. En clair, chaque électeur doit choisir entre donner un nouvel espoir au Burkina Faso en élisant le jeune candidat de l’ADF/RDA ; ou considérer le riz et l’argent qui lui ont été offerts par certains candidats pour élire des gens qui vont faire pire que ce qui a été fait les cinq dernières années.

Haoua Touré

Lefaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *