Journée de l’entrepreneuriat burkinabè : La SN-CITEC, lauréate de la 15e édition


0

Après deux jours riches en découvertes et en relations d’affaires, les lampions de la 15e édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè se sont éteints le vendredi 6 novembre 2020, à Ouagadougou, avec à la clé la distinction des acteurs modèles du secteur privé burkinabè.

Le civisme fiscal, le civisme social, et la contribution à l’économie nationale. C’est autour de ces critères que la Maison de l’entreprise du Burkina (MEB) a mis 254 entreprises en situation de compétition à la faveur de la 15e édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè (JEB). A l’arrivée, le jury de l’administration conduit par Alassane Ouédraogo a retenu et classé par ordre de mérite cinq (05) entreprises sur la base du nombre d’emplois permanents crées et de la valeur ajoutée qui mesure la richesse créée par l’entreprise.

L’assistance

Ainsi, pour l’édition 2020, la SN-CITEC occupe la première place. FILSAH, PHYTOFLA, SOGEA-SATOM et le Groupe Velegda se positionnement respectivement à la 2e, 3e, 4e et 5e place. Chaque lauréat a bénéficié d’un trophée en bronze et d’un certificat de félicitation. En outre, des prix de l’excellence et d’encouragement ont été attribués à 8 lauréats. Dans la catégorie « prix institutionnel », Salfo Daniel Ouédraogo a décroché le prix du meilleur artisan dans la construction métallique constitué d’une attestation et la somme de 75 000 F CFA.

Les lauréats et les officiels ont posé pour la postérité

Dans la catégorie « prix national », le Réseau des producteurs de beurre de karité des Hauts-Bassins et des Cascades est le grand vainqueur. Son prix est composé d’une attestation et une somme de 1 000 000 F CFA. Les prix d’encouragement ont été attribués à Dorothée Boussim, Gisèle Compaoré/Nanga et Assita Vanessa Traoré/Kall pour leurs projets relatifs à la construction d’une unité de transformation des produits forestiers non ligneux en produits thérapeutiques et cosmétiques à Garango, le renforcement des capacités de transformation des céréales de l’entreprise Nooma production à Tenkodogo, et la création d’un restaurant des mets locaux à Bobo-Dioulasso dénommé « restaurant les délices ».

Elles sont reparties chacune avec un chèque d’un million de F CFA. Le jury, tout en félicitant les lauréats, invite toutes les entreprises en lien avec le thème de cette édition «  » à fournir plus d’efforts non seulement dans le respect de leurs obligations fiscales et sociales mais aussi dans la qualité des produits et prestations offerts.

La célébration des récipiendaires est une expérience de promotion d’une véritable culture de l’excellence

« Les lauréats invités à plus d’abnégation dans la gestion de leurs entreprises »

S’adressant aux récipiendaires, le secrétaire général (SG) du ministère du Commerce, de l’Industrie et l’Artisanat (MCIA), Boubacar Traoré, a laissé entendre que les différentes récompenses et distinctions reçues sont une invite à plus d’engagement et de civisme dans la bonne gouvernance de leurs activités. Signalant au passage que s’il y a un domaine qui paraît parfois inaccessible au grand nombre, c’est bel et bien celui de l’entrepreneuriat ; tant il est exigeant, truffé d’aléas et même d’inconnues, il recommande aux lauréats de s’inspirer de la combativité du président du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), Al Hassane Siénou, qui est, selon lui, l’exemple d’un homme d’affaires qui enseigne qu’avec peu de moyen mais beaucoup de courage et d’abnégation, on peut devenir grand chef d’entreprise. Pour terminer, M. Traoré a dit la disponibilité des structures d’appui et de financement rencontrés lors des rencontres B to B à répondre à leurs besoins d’accompagnement.

Le président du CO a marqué sa satisfaction et sa gratitude à l’endroit des partenaires des JEB 2020

En termes de performance, le bilan provisoire des JEB est éloquent. « Cette édition 2020 a connu du succès de par la mobilisation des partenaires techniques et financiers qui nous ont accompagné, de par la mobilisation des institutions d’appui au secteur, les intermédiaires financiers notamment les banques qui se sont mobilisées aux côtés de la MEB pour accompagner et primer des lauréats par la qualité de leurs projets et aussi la perspective que cela présente pour le développement de notre pays », a confié le président du comité d’organisation, Lassina Ki.

Ce rendez-vous annuel perçu comme celui de la maturité a également mis en exergue les potentialités économiques et entrepreneuriales des différentes régions du Burkina Faso. Cela constitue un grand motif de satisfaction pour M. Ki. Parce qu’ « au niveau des régions, il y a des jeunes entrepreneurs qui sont dynamiques et dont les entreprises seront parmi les grandes entreprises de ce pays dans quelques années ».

Aïssata Laure G. Sidibé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *