Niger : L’entreprise de Mahamadi Savadogo attributaire d’un marché routier de 77 milliards de F CFA


0

L’Africaine des travaux publics (ATP) de l’homme d’affaires burkinabè Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, est, depuis fin octobre 2020, au centre des travaux publics routiers en République du Niger. En effet, après la livraison de la route Illéla-Bagaroua longue de 134 km environ, avec des bretelles, le 21 octobre 2020, l’ATP s’est adjugé le projet d’aménagement et de bitumage de la route Dogon Doutchi-Bagaroua-Tébaram d’une distance de 168 km. Au cours d’une cérémonie tenue le mercredi 4 novembre 2020, le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, a procédé au lancement officiel des travaux de construction de l’infrastructure.

Trente-six mois, c’est le délai accordé à l’Africaine des travaux publics (ATP) pour construire la route Dogon Doutchi-Bagaroua-Tébaram, longue de 168 km, pour un montant de 77 milliards de F CFA. Et pour le respect de ce délai, l’autorité nigérienne elle-même est confiante, au regard du précédent exploit qu’a réalisé l’entreprise ATP sur un partenariat public-privé routier achevé à six mois de l’échéance. « Un travail a été confié à l’Africaine des travaux publics. Elle a fait quelque chose de très remarquable dans l’exécution de ce travail et nous avions apprécié », a déclaré le ministre nigérien de l’Equipement, Kadi Abdoulaye. Quand il s’est agi de lancer la construction de ce chantier, poursuit-il, « l’ATP a postulé. Nous avons trouvé qu’elle était la plus habilitée à exécuter le marché pour que l’Etat nigérien sorte aussi gagnant ». Donc il s’agit, selon le ministre de l’Equipement, d’un renouvèlement de confiance envers cette entreprise.

Issa Nana, directeur technique de l’ATP

Dans le cas d’espèce, il s’agit, selon Issa Nana, directeur technique de l’ATP, d’une route en revêtement bicouche de 10 mètres de plateforme avec une chaussée de 7 mètres. En rase campagne, ajoute-t-il, c’est une chaussée de 7 mètres avec deux accotements de 1 m 50 chacun ; et en agglomération, ce sont 7 mètres avec des accotements de 2 mètres de part et d’autre. Le coût total de l’infrastructure est de 77 863 113 708 F CFA TTC, financé par le budget de l’Etat. Cette route est longue de 168 km comprenant 5 km de voiries dans la ville de Dogon-Doutchi.

Sur la voie Dogon Doutchi-Tebaram

Relever le défi pour continuer à mériter la confiance

« C’est un honneur pour nous d’avoir à nouveau la confiance des autorités nigériennes pour l’exécution de ce projet », a laissé entendre l’administrateur général de l’entreprise, Mahamadi Savadogo dit Kadhafi. Pour lui, c’est un défi énorme que son entreprise doit relever dans les 36 prochains mois, et il se veut plus rassurant quant à l’arsenal déjà affrété pour le projet. « Aujourd’hui, nous avons été adjudicateur de ce marché, et nous sommes en train de nous préparer pour le déploiement du matériel qui, vous l’aurez constaté, est à quelques centaines de kilomètres d’ici. En effet, c’est juste après l’exécution de la route Illela-Bagaroua, qui finit là où la présente route aussi se termine, que le nouveau marché en entré en vigueur. Pour Mamahadi Savadogo, c’est donc une continuité et le démarrage sera imminent, « parce que nous nous préparons pour la mise en place du matériel dans les deux semaines à venir ».

Mahamadi Savadogo dit Kadhafi, administrateur général de l’Africaine des travaux publics

La directrice générale de Coris Bank Niger, Rakiatou Ide Issaka, a aussi rassuré l’entreprise quant à la disponibilité de son institution à accompagner le projet de bout en bout. Le projet est financé par le budget de l’Etat certes, mais l’entreprise aura besoin d’un partenaire financier pour l’accompagner, selon Rakiatou Issaka, qui ignore tout de même le niveau de financement dont l’entreprise aura besoin. « A ce stade, il serait hasardeux pour nous de fixer un niveau de participation, mais l’ATP peut compter sur Coris Bank international pour un financement de bout en bout dans le cadre de ce projet », a-t-elle réitéré. Elle a salué l’expertise de l’ATP qui, selon elle, n’est plus à démontrer. « C’est le lieu pour moi de féliciter les autorités du pays, au nom du président du groupe, Idrissa Nassa, pour ce projet d’une importance capitale pour le Niger, et remercier aussi l’ATP pour le choix de notre institution en tant que partenaire privilégié dans l’accompagnement des projets », a-t-elle conclu.

La directrice générale de Coris bank Niger, Rakiatou Ide Issaka

La fin du calvaire pour les usagers

Selon le gouverneur de la région de Dosso, Moussa Ousmane, la réalisation de ces projets constitue une fin de calvaire pour les usagers de ces routes et une bouffée d’oxygène pour l’économie nationale. Le lancement des travaux fait par le chef de l’Etat, Mahamadou Issoufou, a concerné en tout deux projets. En dehors de l’aménagement et du bitumage de la route Dogon Doutchi-Dogon Kiria-Bagaroua-Tebaram, attribués à l’ATP, il y a la réhabilitation de la Route nationale numéro 1 (RN1) section Doutchi-Konni-Tsernaoua, longue de 159,6 km, attribuée à une entreprise turque pour 30 mois d’exécution.

La cérémonie a mobilisé une foule immense

Les travaux à réaliser sur les deux projets comprennent le déménagement et la préparation du terrain, les terrassements généraux, l’exécution des couches de chaussée en GL et GLC, des revêtements en enduit superficiel et en béton bitumineux, l’assainissement et le drainage, la signalisation et la sécurité, l’éclairage public, des prestations environnementales et sociales, des aménagements connexes (forages, clôture de CSI et des classes) et des voiries urbaines.

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, au cours du lancement

Pour le président de la République, Mahamadou Issoufou, la réalisation de ces projets est une promesse faite dans le cadre de son programme de développement, le « Programme de renaissance ». « Je me réjouis d’honorer ces promesses », a-t-il souligné, soutenant qu’il est presqu’à la fin de son second mandat, mais il entend continuer à œuvrer pour le développement de son pays. Dans ce sens, le ministre de l’Equipement du Niger a précisé qu’il s’agit d’un budget déjà voté. « Après le lancement officiel des travaux, le démarrage est imminent dans un mois. Nous avons six mois pour finir le mandat du président. Ce qui nous donne cinq mois de contrôle avant de partir », a-t-il expliqué. Il n’y a donc pas d’inquiétude, selon lui, parce que le gouvernement a suffisamment de temps pour se rassurer de la continuité des travaux dans de bonnes conditions.

L’équipe dirigeante de l’ATP

Etienne Lankoandé

Lefaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *