Gestion de l’eau et de l’assainissement : Un atelier pour valider la stratégie nationale et son plan d’action


0

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a initié ce vendredi 6 novembre 2020 à Ouagadougou, un atelier de validation de la stratégie nationale de l’eau 2020-2025. La même rencontre se penche également sur l’adoption de son plan d’actions 2021-2023.

Le Burkina Faso est confronté à plusieurs défis liés à l’eau et à l’assainissement. Ils se résument entre autres, à l’amélioration de la connaissance et de la gestion des ressources d’une part. D’autre part, il y a la réalisation de l’accès universel à l’eau potable, la réalisation de l’accès universel à l’assainissement et l’amélioration du cadre de vie des populations. Pour relever ces défis, une stratégie nationale de l’eau 2021-2025 et son plan d’action 2021-2023 s’avéraient nécessaire. Les différents acteurs se sont rencontrés le vendredi 6 novembre pour valider les différents documents.

Une vue des participants à l’atelier

En l’absence du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, c’est son conseiller technique Ghislain Kaboré qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Il a fait remarquer qu’en adoptant les deux documents, le Burkina Faso va vers l’atteinte des objectifs du développement durable dans le secteur de l’or bleu. Il s’agit de garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau. La stratégie adoptée va permettre selon lui, de favoriser plus de synergie et de cohérence dans les investissements privés et publics ainsi que dans les interventions des différents acteurs.

Ghislain Kaboré, conseiller technique du ministre de l’eau et de l’assainissement

Le conseiller technique a poursuivi en expliquant que la vision de la stratégie nationale est qu’en 2025, la ressource en eau du Burkina est connue, gérée efficacement et le droit d’accès universel à l’eau et l’assainissement est effectif et contribue au développement durable du pays. « Nous sommes à la dernière année du PNDES et un référentiel national de développement est cours d’élaboration pour la période 2021-2025. Cela nous conforte donc dans la nécessité de disposer de cette stratégie sous-sectorielle et d’un plan d’actions pour faciliter la prise en compte des actions de l’ensemble de nos programmes dans ce nouveau référentiel national » a-t-il rappelé.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *