Contribution au développement économique et social du Burkina : Le CERFI lance la Zakat House


0

Le cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a procédé, le lundi 2 novembre 2020 à Ouagadougou, au lancement officiel des activités de la Zakat House. La Zakat House est cette structure chargée de la collecte et de la bonne gestion des ressources de la zakat en vue du développement économique et social du Burkina. La zakat, au-delà de son avantage spirituel, vise d’autres objectifs très importants à savoir le bien-être de l’individu, une redistribution des richesses dans le monde, garantissant ainsi la justice et la paix sociales. La cérémonie a été présidée par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, et par la directrice de Coris Baraka, Hadja Sylvie Sally Compaoré.

Troisième pilier de l’islam, la zakat est une obligation religieuse de tous les croyants. Elle constitue donc un moyen efficace de lutte contre la pauvreté. Mais pour que la zakat puisse jouer son rôle de lutte contre la pauvreté, il faut nécessairement une bonne organisation de la collecte et de l’emploi de ses ressources. Face à la situation, le cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) a décidé de jouer sa partition en mettant en place, cette structure dénommé Zakat house.

Des officiels à la cérémonie de lancement des activités de la zakat house

Ainsi la Zakat house se veut être ce cadre qui permettra aux fidèles d’exécuter et facilitera l’accomplissement du troisième pilier de l’Islam, à œuvrer pour que la zakat atteigne ses finalités, contribuer au renforcement de la solidarité sociale et l’équilibre relatif entre les différentes couches sociales et surtout œuvrer à l’éradication de la pauvreté au Burkina Faso. Dans la lutte contre la pauvreté ‘’cette structure entend non seulement financer des projets porteurs et aussi passer d’une zakat de consommation vers une zakat d’investissement et de développement’’ a indiqué le directeur général de la zakat house, Lassané Sakandé.

Le directeur général de la zakat house, Lassané Sakandé

La zakat est mentionnée plusieurs fois dans le Coran simultanément avec la prière. Elle est une obligation pour tout musulman qui possède une richesse atteignant le minimum imposable appelé nisab. L’accomplissement de la zakat est un acte hautement spirituel d’obéissance à Dieu qui permet d’obtenir une purification de l’âme et des richesses de celui qui s’en acquitte. En effet, Allah fait de la zakat ‘’un droit pour les pauvres’’.

Les ressources de la zakat sont destinées aux pauvres et indigents, à ceux qui sont lourdement endettés, à ceux qui sont sur le sentier d’Allah, etc. ‘’La zakat house va changer deux [éléments fondamentaux]. D’abord sur le plan spirituel, c’était un devoir pour tout musulman qui a les moyens de donner la zakat. Deuxièmement la zakat au Burkina Faso était utilisée pour la consommation. Mais la zakat house aura le mérite d’organiser la collecte et la rétribution en investissant dans des projets structurants à court terme et à long terme, afin qu’on puisse sortir nos frères et les Burkinabè de la pauvreté’’ a souligné le président du CERFI, Aminou Ouédraogo.

Le président de la CERFI, Aminou Ouédraogo

En effet, la zakat house collectera les biens zakataires notamment la zakat maal, la zakat el fitr, les awquafs, les legs, etc. Et elle touchera les biens en nature comme les céréales, les pierres précieuses, les animaux tels que les moutons, les chameaux, les bœufs, les chèvres, l’argent, les fruits de placement et les revenus d’épargne. Après cette étape de collecte, elle va procéder à la redistribution des biens aux différents bénéficiaires. Pour ce faire, elle identifie les bénéficiaires en se référant au verset 60 de la sourate 9 du Coran, leur localisation, la détermination de la nature de leurs besoins et de la taille de l’accompagnement que cela nécessite.

La directrice du groupe Coris Baraka, Hadja Soré Sylvie Sally Compaoré

Un accent particulier sera mis sur cette activité qui conduit à l’efficience de l’accompagnement social de la zakat. « Coris Baraka est déjà un partenaire du CERFI. Avec cette autre initiative, nous sommes disposés à engager des échanges avec cette structure pour voir dans quelles mesures nous pouvons dégager des axes de collaboration dans la perspective d’apporter un soutien à la réalisation des objectifs de la zakat house’’ a déclaré la directrice du groupe Coris Baraka, Hadja Soré Sylvie Sally Compaoré.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré

La zakat house est chargée de la collecte et de la bonne gestion des ressources de la zakat en vue d’apporter davantage la contribution de la Oumma islamique au développement économique et social. « J’ai foi que cette noble initiative permettra de contribuer au côté des autres acteurs à conjurer l’extrême pauvreté » s’est réjoui le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

En rappelle le CERFI est une association de développement de droit burkinabè, à caractère religieux, reconnue officiellement le 23 juin 1989. Il s’investit à promouvoir et à encourager l’étude et la recherche dans divers domaines de l’Islam, répondre à l’attente de tous ceux qui désirent s’informer et se former dans les domaines islamiques, etc.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *