Kaya : « Rendez-vous chez nous », un festival pour sensibiliser les élèves et déplacés internes sur le Covid-19 et les droits des enfants


0

Le chef-lieu de la région du Centre-Nord, Kaya, a abrité, du 20 au 23 octobre 2020, des activités de sensibilisation et des ateliers de création dans le domaine des arts vivants et des arts plastiques. Organisées par le Collectif ACMUR (Arts, clown, marionnette et musique dans nos rues), ces activités avaient pour but de sensibiliser les élèves et les personnes déplacées internes sur le Covid-19 et les droits des enfants.

« Réinventer un monde digne des enfants dans le contexte de le Covid-19 ». C’est sous ce thème que le Collectif ACMUR (Arts, clown, marionnette et musique dans nos rues), avec l’appui de l’Unicef, a organisé, dans les écoles et les sites de déplacés de Kaya, des activités de sensibilisation sur la Covid-19, les droits des enfants, le mariage forcé et le mariage précoce.

Demonstration du lavage des mains

Déroulées du 20 au 23 octobre 2020, ces activités s’inscrivent dans le cadre de la 10e édition du festival « Rendez-vous chez nous ». Sous formes de jeux, théâtres, danses et marionnettes, les activités avaient pour but, selon les organisateurs, d’offrir aux enfants un cadre d’expression dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire. « Le projet propose des activités pédagogiques de sensibilisation et des ateliers de création dans le domaine des arts vivants et des arts plastiques, afin de donner aux enfants un espace d’expression dans le contexte des crises humanitaire et sanitaire qu’ils subissent ces derniers mois », a expliqué Marcel Ouédraogo, coordonnateur du festival.

Don de gel

Et c’est à travers un spectacle intégrant jeux et théâtre que les organisateurs ont passé leurs messages aux enfants et aux personnes déplacés internes. La lutte contre le Covid-19, le non-respect des droits des enfants, notamment les mariages des enfants, ont été dépeints par les acteurs sur scène.

Ainsi, après la présentation d’une pièce théâtrale montrant les inconvénients des mariages précoces et du non-respect des gestes de prévention du coronavirus, le public a eu droit à des échanges sur les sujets abordés.

Marcel Ouedraogo

Ces discussions ont fini de convaincre les spectateurs de l’importance de respecter les gestes barrières. « A la maison, je vais informer mes parents et à mes frères qu’ils doivent chaque fois se laver les mains avant de manger et respecter les mesures barrières pour se protéger du corona », s’est engagé Adboul Fatao Kombamtanga, élève en classe de CE2. Pour les organisateurs, c’est une satisfaction de voir que le message a été bien reçu par les enfants.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO

Collaborateur Kaya

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *