Campagne électorale 2020 : L’éléphant barrit à Ouagadougou


0

Il a fallu juste 16 heures après l’ouverture de la campagne pour les élections présidentielle et législatives pour voir l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) tenir son premier meeting. C’est en président motivé et déterminé que le candidat de l’ADF/RDA s’est exprimé face à ses militants ce samedi 31 octobre 2020 à Ouagadougou.

Cavaliers, escorte policière et militants, voilà en résumé ce qui a accompagné le président et candidat de l’ADF/RDA pour son premier meeting de la campagne électorale 2020. Une fois sur place, le candidat ne s’est pas aussi fait prier pour prendre un bain de foule. Sensibilisation sur le processus de vote, séduction d’électeurs et adresse aux militants sont les grands moments de ce premier rendez-vous de Me Gilbert Noël Ouédraogo avec ses militants et sympathisants.

Pourtant, le candidat lui-même estime que son parti ne fera pas « de grand bruit » cette année. La stratégie du parti de l’éléphant pour les échéances électorales à venir est le « porte-à-porte ». Une stratégie de « rassemblement » de l’avis du candidat. « Nous avons opté d’aller de cours en cours pour passer le message de paix et d’espoir pour notre pays », a expliqué Me Gilbert Noël Ouédraogo.  


Me Gilbert Noël Ouédraogo a appelé à voter utile

« Ce ne sont pas (…), les oranges money qui doivent vous dicter »

Sur la situation actuelle « du Pays des Hommes intègres », l’avocat de profession décrit « une situation inédite » pour le Burkina Faso. « Plus d’un million de déplacés à l’intérieur du territoire. (…) Nous avons une situation économique difficile. Nous avons des jeunes qui peinent à trouver un emploi », a exprimé le candidat de l’ADF/RDA. Selon ses propos, il faut trouver des réponses imminentes à ces questions. D’où son positionnement comme candidat à la magistrature suprême.

Pour le président du parti de l’éléphant, il est la personne « qui peut rassembler les Burkinabè en toute humilité ». En rappelant le caractère quinquennal des élections, il a appelé ses militants à voter utile. « Il vous appartiendra de faire le bon choix », a-t-il clamé. Une affirmation qu’il justifie en pointant du doigt le choix des Burkinabè en 2015. C’est un “carton noir” que l’avocat donne au régime Kaboré et à sa gouvernance.

Sur le processus de vote, Me Gilbert Noël Ouédraogo a pris du temps à expliquer à ses militants comment choisir le parti de l’éléphant le 22 novembre prochain. Revenant sur la conscience de l’électeur lors de l’accomplissement de son acte, il a déclaré ceci : « ce ne sont pas les sacs de riz, les transferts orange money ni les achats de conscience qui doivent vous dicter. C’est l’amour de votre patrie (…) qui doit guider votre choix ».

Basile SAMA

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *