Dori : FDS et communautés locales échangent pour harmoniser leur collaboration


0

L’Union Fraternelle des Croyant UFC-Dori a organisé le 27 octobre à Dori un atelier de partage entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les membres des cellules locales dans le cadre du processus « see something say something. » La rencontre a regroupé 34 membres des cellules locales pour la paix issus de 34 villages ainsi que les comités d’action communautaires et les FDS.

Le Burkina Faso est depuis 2015 confronté à une insécurité de plus en plus croissante. Cette situation sans précèdent, plonge le pays dans une psychose grandissante. Les différentes attaques armées perceptibles dans plusieurs localités du pays ont fait des centaines de morts et environ 1.034.609 personnes déplacées internes selon le CONASUR. L’on constate également la fermeture de certaines écoles et services sociaux. Cela a contribué à fragiliser les économies locales et à ralentir le fonctionnement de certaines structures étatiques dans plusieurs localités dans le sahel.

Ainsi, pour pallier ce phénomène d’insécurité, l’Etat ainsi que ses partenaires ont opté pour un renforcement des forces militaires mais aussi pour l’implication des communautés dans ce processus. Parmi ces partenaires l’UFC DORI multiplie des initiatives pour pallier cette insécurité. Des comités locaux de paix et les comités d’action communautaire sont mis en place à travers la région du sahel. Ce présent atelier de Dori selon l’UFC DORI qui regroupe ces comités locaux de paix sert de cadre pour faire l’état des lieux afin de partager les différentes expériences et harmoniser leur coopération pour avoir un regard futur. Et c’est dans l’optique du projet « Acting Together for Peaceful Coexistence in Sahel » que la rencontre est organisée. Le projet est financé par le gouvernement américain dont l’objectif global est d’améliorer la cohésion et la participation de la communauté au maintien de la sécurité et de la sureté de 12 districts.

Les comités locaux de paix présents à la rencontre

La rencontre se veut également un cadre d’échange entre les acteurs de sécurité afin de relever le défi de la sécurité au niveau local. Pour ce faire les participants ont eu droit à une communication sur le thème « état des lieux de la participation communautaire à la sécurité ; défis et perspectives » cette communication a été donnée par le commissaire de police Moumouni Ouattara. Pour amener les participants à mieux cerner le thème, des travaux de groupe ont été organisés et portait sur « comment renforcer la synergie d’action pour une sécurité mieux renforcée ? » Au terme de la rencontre le coordonnateur de l’UFC Dori François Paul Ramdé a indiqué que les enseignements tirés des communications étaient parfaits. De son avis les acteurs locaux de paix installés dans les différents villages ont d’une manière ou d’une autre contribué à des appels constructifs allant dans la collaboration population FDS dans la lutte contre le terrorisme.

Pour lui, les numéros verts ont été utilisés d’une manière utile ces derniers temps par rapport aux passé ou les gens appelaient les forces de sécurités pour des fausses alertes. A l’en croire les acteurs locaux de paix que sont les comités locaux de paix et les comités d’action communautaire ont prévu une synergie d’action pour mieux accentuer la collaboration fds/population. Notamment la sensibilisation au profit des femmes et des jeunes. Comment mener cette sensibilisation pour que chacun à son niveau comprenne qu’il est un maillon important dans la lutte contre l’insécurité.

Daoula Bagnon

Correspondant Dori

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *