Lancement du MODEM : « Nous ne sommes pas un parti politique mais… » (Nathanaël Ouédraogo)


0

La Cérémonie de lancement officiel du Mouvement Démocrate (MODEM) a intervenu ce 29 octobre 2020 au Palais de la Culture Jean-Pierre Guingané, à Ouagadougou. Nous vous informons hier dans une de nos publications que des démissionnaires de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont décidé de se réunir autour d’un mouvement pour prôner la vraie démocratie, selon eux.

La cérémonie de présentation de ce mouvement devrait intervenir ce jeudi 29 octobre. C’est chose faite aujourd’hui…Les principales personnalités au devant du lancement du Mouvement Démocrate (MODEM) sont Nathanaël Ouédraogo qui a été en 2015 le directeur national de la campagne présidentielle de Zéphirin Diabré (président de l’UPC) et Justin Compaoré (Poé Naba Tanga) désormais ex président du groupe parlementaire UPC, tous ayant quitté le navire UPC à la veille des élections législatives et présidentielle de 2020.

Par la voix du Poé Naba Tanga, ils ont affirmé haut et fort que « la création de MODEM procède à leur volonté de participer à la résolution des problèmes de l’heure au Burkina Faso ». Justin Compaoré a laissé entendre que le MODEM se veut être un outil de proposition et de projet de développement. Il a conclu son adresse à la foule venue pour l’occasion du lancement en faisant savoir que très bientôt, après examen des projets et programmes politiques des candidats, le MODEM fera son choix et le leur fera connaître. « le MODEM à travers vous, compte donner l’expression de son choix libre en ce qui concerne les élections de 2020 », dit-il.

« …quand vous quittez l’UPC, vous quittez avec la haine, le mensonge et des insultes », Nathanaël Ouédraogo

Nathanaël Ouédraogo, le coordonnateur du mouvement, tout en s’excusant pour les manquements qu’il a pu avoir avec certaines personnes au cours des 10 ans qu’il a passés à l’UPC de Zéphirin Diabré, a révélé que lui et ses compères ont quitté l’UPC parce qu’il n’y avait « pas de démocratie et de bonne gouvernance ». Il a déploré le fait que sa démission ait été mal interprétée. « Les démissions à l’UPC n’ont pas commencé aujourd’hui, malheureusement quand vous quittez l’UPC, vous quittez avec la haine, le mensonge et des insultes », s’est-il consterné.

Des centaines de sympathisants sont sortis soutenir les initiateurs du MODEM

Nathanaël Ouédraogo a tenu à préciser que le Mouvement MODEM n’est pas un parti politique pour le moment mais il peut le devenir. Il a d’ailleurs laissé entendre que « dans les jours à venir le MODEM va se structurer en assemblée générale, s’organiser dans les provinces, les villes et quartiers dans tout le Burkina ».

Hamadou Ouédraogo pour minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *