Actualité

Hôpital Yalgado Ouédraogo : La ministre de la Santé visite le centre d’hémodialyse

La ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, a visité le jeudi, 29 octobre 2020 l’unité d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo à Ouagadougou. Une visite qui rentre dans le cadre de l’équipement du dit centre pour l’amélioration de la santé des malades.

De la salle d’installation des générateurs à la salle du système de traitement de l’eau en passant par les lits et les fauteuils, tel a été le trajet de la ministre de la Santé, Claudine Lougué, lors de sa visite à l’unité d’hémodialyse du CHU-YO. Elle a pu toucher du doigt les réalisations faites en matière d’équipements de l’unité d’hémodialyse de l’hôpital. L’acquisition de ces équipements rentre dans le cadre du partenariat public-privé entre le gouvernement burkinabè et la Société Sibiri biomédical.

La ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué, en visite à l’unité d’hémodialyse du CHU-YO.

À en croire la ministr Lougué, ce partenariat a été envisagé suite au constat de l’augmentation du nombre de malades d’insuffisance rénale. Le but était de mettre à la disposition de ces malades du matériel performant et des réactifs en vue d’éviter les pannes et les ruptures de consommables. C’est donc avec un soulagement et une satisfaction que Claudine Lougué a constaté le fonctionnement de ses équipements avec un personnel certes débordé, mais qui travaille à améliorer la santé des patients. Le Directeur de l’hôpital, Constant Dahourou, ne dira pas le contraire.

Les générateurs et réactifs mis à la disposition du centre.

Selon lui, ce partenariat est un succès dans la mesure où il a permis d’améliorer la qualité des soins administrés aux malades et de rendre disponible les générateurs et autres matériels nécessaires pour la réalisation de la dialyse. Ce sont au total 32 générateurs, 22 fauteuils, 2 lits, 2 systèmes de traitement d’eau double osmose dont a bénéficié l’hôpital dans le cadre de ce partenariat.


Dans la même lancée, Dramane Paré, président de l’Association burkinabè des Dialysés et insuffisants rénaux, a remercié la ministre de la Santé pour cette visite et pour les efforts consentis pour mettre à la disposition du centre de tels appareils. Pour l’occasion, il a exhorté les autorités à continuer dans la même voie afin de rapprocher davantage les malades des centres de dialyse, car il existe beaucoup de malades qui souffrent à cause de la distance. À la population burkinabè, il a lancé un appel à la vigilance pour éviter l’insuffisance rénale.

Le président de l’Association burkinabè des Dyalisés insuffisance rénaux, Dramane Paré.

Le Burkina Faso compte à ce jour 4 unités d’hémodialyse dont celle du CHU-YO, du CHU Tengandego, du CHU Souro SANOU, et du CHU Bogodogo. La file active des malades d’hémodialyse chroniques est passée de 280 en 2015 à près de 500 en 2020.

Judith SANOU

Le Faso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page