Education au Burkina : Le deuxième Conseil de cabinet élargi étudie les pistes pour une année scolaire dans la sérénité


0

Le deuxième Conseil de cabinet ordinaire élargi du ministère de l’Éducation nationale se tient ce 28 octobre 2020. Placé sous le thème « Planification et gestion de l’éducation dans un contexte de crises sécuritaire, sanitaire et sociale : État des lieux et perspectives », il constituera une occasion pour les participants, non seulement de passer en revue les dossiers stratégiques, mais aussi de donner des orientations qui faciliteront le bon déroulement de l’année scolaire 2020-2021.

Le Conseil de cabinet élargi aux structures déconcentrées, rattachées et de mission (CCE), est un cadre mis en place par le ministère de l’Éducation nationale, afin d’harmoniser les pratiques pour améliorer la gouvernance et la qualité du système éducatif. Il se tient deux fois dans l’année.

La deuxième édition du CCE de l’année 2020, va permettre selon le ministre Stanislas Ouaro, de faire le bilan de la mise en œuvre des recommandations formulées lors du premier CCE, ainsi que de l’année scolaire écoulée en ce qui concerne les examens et la mise en œuvre des actions de l’éducation en situation d’urgence. A ce niveau, on peut déjà noter le bon déroulement des examens scolaires avec des résultats nettement meilleurs que ceux de l’année précédente et l’achèvement de l’année malgré les différents défis, surtout celui sanitaire.


Cette rencontre constituera également une occasion de faire le point des fonds collectés, pour soutenir les forces de défense et de sécurité, qui s’élèvent à 96 millions de FCFA. Le lancement de la deuxième édition, de la collecte de fonds devrait intervenir incessamment, va s’étaler jusqu’au mois de mars 2021, pour soutenir les forces de défense et de sécurité ainsi que les populations affectées par la crise sécuritaire.

De nouvelles perspectives seront aussi envisagées pour l’année scolaire qui débute à peine. Pour se faire, un bilan préalable de la mise en œuvre de la feuille de route de la rentrée scolaire 2020-2021 sera établi et des directives seront données pour améliorer la gouvernance afin que l’année scolaire se passe dans la sérénité. Le ministre note avec satisfaction le bon déroulement de la nouvelle année scolaire, même si certaines difficultés comme le manque d’enseignants dans certaines zones ou encore la vétusté des infrastructures ne sont pas à occulter.


Quatre défis majeurs

Pour la nouvelle année scolaire, quatre défis majeurs se présentent aux acteurs de l’éducation. A savoir, le défi électoral avec l’utilisation des écoles et du personnel pour les élections qui perturbent très souvent le calendrier scolaire. Ce qui fait dire à Stanislas Ouaro, que malgré l’animation électorale, l’école n’attend pas et qu’il faut travailler à poursuivre les activités. Les autres défis se situent sur les plans sécuritaire avec les écoles fermées, sanitaire avec la Covid-19 et social. Des défis que le premier responsable du département de l’éducation espère relever avec ses collaborateurs, afin dit-il de terminer l’année scolaire dans de bonnes conditions car c’est le plus important.

Il faut noter que le premier Conseil de cabinet ordinaire élargi de l’année 2020 avait été placé sous le thème : « Comment améliorer la gouvernance du MENAPLN dans un contexte de défis sécuritaires ? », thème autour duquel se sont développés les grands axes des actions de l’année 2020 qui ont permis l’augmentation de l’offre éducative.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *