Burkina Faso : Une plateforme pour faciliter les affaires de la diaspora


0

La cérémonie de lancement de la plateforme numérique du Projet d’appui à l’entreprenariat de la diaspora du Burkina Faso (PAED-BF)  a lieu le mardi 27 octobre 2020 à Ouagadougou. L’objectif du PAED-BF est de contribuer à accroitre les investissements de la diaspora pour la création et le développement des petites et moyennes entreprises au Burkina.

Le ministre du commerce Harouna Kaboré et le ministre de l’intégration africaine Paul Robert Tiendrébeogo ont procédé au lancement de la plateforme numérique du projet d’appui à l’entreprenariat de la diaspora du Burkina Faso (PAED-BF), le mardi 27 octobre 2020.

Le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat à travers l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (PME) a initié ce Projet d’appui à l’entreprenariat de la diaspora du Burkina Faso (PAED-BF) pour valoriser les PME de la diaspora déjà établies, afin de promouvoir les nouvelles mesures incitatives et offrir des services d’assistance adaptés à leurs besoins.

Pour le ministre de l’intégration africaine Paul Robert Tiendrebéogo, « cela indique que notre pays gagnerait à poursuivre ses efforts de mobilisation de cette diaspora afin, non seulement de mieux la protéger et l’encadrer, mais d’optimiser sa contribution au développement national à travers notamment une promotion conséquente de son entreprenariat », a-t-il laissé entendre.  

Ainsi donc pour concrétiser ledit projet, Paul Robert Tiendrébéogo a affirmé que diverses actions ont été réalisées, parmi lesquelles, la mise en place d’un réseau de facilitateurs, l’élaboration de la version provisoire du document de projet et de création et l’animation au quotidien de la plateforme numérique qui est : www.diasporaburkina.com.


Le ministre de l’intégration africaine Paul Robert Tiendrebéogo (gauche) et le ministre du commerce Harouna Kaboré (droite) – Ph. B24

Ce projet vise l’entrée d’idées nouvelles de partenaires révolutionnaires et de produits et services à fort impact socio-économique qui vont se traduire par des emplois et des revenus générés au profit des populations des zones rurales et urbaines du Burkina Faso.

A en croire le ministre du commerce, Harouna Kaboré, c’est une synergie d’actions qu’ils ont développée avec les structures d’appui au secteur privé qui sont installées au plan national afin de pouvoir appuyer la diaspora qui souhaite venir investir au Burkina Faso. Et pour pouvoir bénéficier des accompagnements de la plateforme, il faut juste être un entrepreneur de la diaspora.

Madi Sankandé, entrepreneur burkinabè résidant en Italie a loué cette initiative. Il fait savoir qu’ils n’auront plus de difficultés pour créer des entreprises au Burkina Faso, car cette plateforme va leur faciliter l’accès à l’information sur le cadre juridique, institutionnel, économique et sur des opportunités d’affaires. Toujours selon lui, la plateforme va permettre aux entrepreneurs de l’extérieur et aux futurs entrepreneurs d’être accompagnés pour la création et le développement des PME.

Il faut noter que le projet de la plateforme numérique du projet d’appui à l’entreprenariat de la diaspora du Burkina Faso (PAED-BF) a été muri en 2018 par l’Agence de financement et la promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME).

Mariam NIGNAN et Elisé NIKIEMA (Stagiaires)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *