Sécurité routière : le ReJSER-BF rend hommage aux victimes d’accident


0

La journée nationale de la sécurité routière et de souvenir aux victimes d’accidents de route est commémorée chaque 15 octobre. En prélude à cette journée, le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de la sécurité routière (ReJSER-BF) a initié une cérémonie pour rendre hommage auxdits victimes, ce samedi 24 octobre 2020, à Boromo. Cette cérémonie, avec pour thème : «Contre l’insécurité routière, mobilisons nous », a été présidée par le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré.

La commémoration de la journée nationale de la sécurité routière et de souvenir aux victimes d’accidents de route a été instituée depuis le 15 novembre 2009 suite à l’accident dramatique de Wahabou survenu le 15 novembre 2008 et qui a occasionné 69 morts, 35 blessés et d’énormes dégâts matériels. C’est dans cette dynamique qu’a été organisée cette cérémonie qui a connu la présence, en plus de celle du ministre, des autorités coutumières, réligieuses, administratives, militaires et paramilitaires, et celle de quelques familles des victimes d’accidents de route.

Ainsi, prières, hommages et recueillements ont été les moments forts qui ont marqué cette commémoration tenue à la stèle nationale érigée à la commune de Boromo en memoire des victimes d’accident routier.

Le ministre Kaboré a saisi l’occasion de la cérémonie pour indiquer que, selon les facteurs à risque des accidents de circulation relevés par l’OMS, il y a « l’excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété ou sous l’influence de substances psycho-actives, le nom respect et l’absence de dispositifs de sécurité, la distraction au volant en raison de l’usage des téléphones portables». Partant de ces aspects, il a salué les actions du ReJSER-BF qui, dit-il, vise à sensibiliser et à appeler la population à faire preuve de responsabilité afin d’éviter les dangers liés aux accidents routiers.

Un individu «mal intentionné» a vendalisé la stèle nationale érigée en mémoire des victimes d’accident

En outre, faut-il le signaler, la stèle dédiée aux victimes d’accident a fait l’objet dans ces derniers jours de vendalisation. «On a senti que la plaque qui indiquait la stèle a été vendalisée par un individu mal intentionné qui a devissé les écrous et a emporté la plaque », a déploré le bourgmestre de la commune de Boromo, Adama Yao. Il signale en reponse qu’en collaboration avec les forces de défenses et de sécurité, un travaille est en train d’être fait pour « desceller celui qui a fait ce forfait. Et la plaque sera remplacée dans les plus brefs delai».

Le président du ReJSER-BF, Marcus Kouaman a, quant à lui, tenu à signaler lors de la cérémonie que rien qu’en 2019, « le Burkina a enregistré 20 578 cas d’accidents, 978 morts et 13 653 personnes blessés». Au vue de ce constat, il appelle le gouvernement à une application rigoureuse des textes en matière de sécurité routière pour apporter plus de quiétude sur les routes.

Hervé KINDA (Stagiaire)

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *