Elections de novembre 2020 au Burkina Faso: La CENI forme ses membres


0

La communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a organisé un atelier de renforcement des capacités des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dont la clôture a eu lieu ce vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou.

Dans le but d’obtenir un bon déroulement des opérations électorales du 22 novembre 2020,  la communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) a procédé au renforcement des capacités des agents de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Durant les 3 jours (du 21 au 23 octobre), 8 thèmes couvrant l’ensemble du processus électoral ont été développés.   Ce sont, entre autres, les principes fondamentaux d’une élection démocratique, les préparatifs de la chaîne électorale, le jour du scrutin et la gestion de l’après élection, le rôle etles  responsabilités de la commission électorale, la sécurisation des infrastructures électorales et des opérations de vote, la gestion pacifique des conflits post-électoraux.

Pour Naré Oumarou, ancien vice-président de la cour constitutionnelle du Niger, ces trois jours de travaux ont été marqués par des présentations sur des thématiques qui ont trait au processus électoral mais aussi aux expériences des autres pays de la sous-région. Alors son souhait c’est que ces élections se passent bien.

« Je peux déjà dire que je suis satisfait des débats qui ont tourné autour des thèmes développés mais également je serais d’autant plus heureux si les élections se déroulent dans des conditions apaisées, dans le respect des règles tels que nous les avons déclinées autour de cet atelier », dit-il.

Quant au Docteur Klaus Grütjen, représentant régional de l’Afrique de l’Ouest de la fondation Hanns Seidel, lui, a salué l’initiative et s’est réjoui déjà  de la solidarité manifestée au sein de l’équipe de la CENI mais aussi de cette solidarité qui traverse les frontières. « Je pense que c’est une bonne base pour l’évolution future de nos sociétés, vous alliez gagner le pari si vous continuez à lutter ensemble », a-t-il laissé entendre.

Puis, il poursuit en disant que « avec toutes les attentions suivies et contributions des participants,  ils n’ont pas de soucis à se faire mais il faudrait le soutien de toute la population aussi afin d’accomplir leur mission ».

Rabiatou DERRA (Stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *