Electricité au Burkina : Bientôt les habitants de la cité Azimo expérimenteront des compteurs intelligents


0

Dans le cadre de la digitalisation de ses services, la société nationale burkinabè de l’électricité ( SONABEL) a lancé le déploiement des compteurs intelligents le 23 octobre 2020 à Ouagadougou. La première phase de ce projet concerne la cité Azimo Ouaga 2000. Environ 560 compteurs intelligents seront installés pour cette phase pilote.

Le compteur intelligent s’inscrit dans la vision de la Sonabel de digitaliser son réseau. Cette technologie des compteurs communicants (intelligents) ne change rien dans les habitudes de consommation des usagers. Son installation est gratuite.

Cette solution technologique servira à un meilleur suivi des consommations de l’électricité, à la réduction des délais de transmission. Également, ce compteur permettra à fournir des informations en temps réel sur l’état du réseau du client.

Luc Hallade, ambassadeur français au Burkina Faso, a expliqué que ce projet intervient suite au sommet France-Afrique qui devrait se tenir au mois de juin de cette année mais qui a été reporté à cause de la pandémie de Covid-19.

Selon le diplomate français, les discussions au cours de ce sommet manqué allaient porter sur le développement durable. Toujours selon ses propos, il était également question d’un appel d’offre où les pays africains devraient candidater pour des financements français.

Elargir le projet

Bien que le sommet n’ait pas eu lieu, le Burkina Faso s’en est sorti avec trois projets que devra financer la France. Deux parmi ces trois projets reviennent à l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) et le troisième, celui qui vient d’être lancé ce vendredi, destiné à la Sonabel.

Luc Hallade a fait également savoir qu’après la cité Azimo, le projet pourra se voir élargir de manière à couvrir la ville de Ouagadougou et les autres régions du pays. Il a confié que ce projet est entièrement financé par la France et coûte plus d’un million d’euros, et que le projet profitera à la Sonabel et sa clientèle.

Baba Ahmed Coulibaly, directeur général de la Sonabel, a rappelé que ce projet marque la volonté de la centrale électrique de moderniser les services commerciaux à travers une digitalisation progressive et continue de ses prestations.

Le bienfait des compteurs intelligents

Il a signifié que le projet vise à améliorer la qualité des services de la clientèle avec notamment la fourniture de l’électricité par l’installation de ces compteurs modernes. Il a poursuivi que désormais, il ne sera plus question de faire les relevés manuels à la cité Azimo. « Les compteurs seront automatiquement relevés depuis notre centrale », a-t-il précisé.

Il a indiqué cette technologie fonctionne avec les services de télécommunications et les usagers pourront installer des applications sur leurs smartphones qui leur permettront de s’informer en temps réel sur l’état de leurs consommations. La consommation ne change. L’installation des compteurs est gratuite. Également, les clients détenant des compteurs prépayés se verront ajouter les compteurs intelligents qui ne vont pas empiéter sur leur consommation.

Pour les habitants d’Azimo,  représentés par Issouf  Traoré, les résultats qu’ils attendent de cette technologie sont, entre autres la diminution de la baisse de tension, le suivi quotidien et régulier de leur consommation, l’optimisation de la consommation des équipements installés et la diminution des coupures. Le projet sera exécuté  par AFRICIT,  une structure française.

Willy SAGBE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *