Burkina Faso : Le ministère de la Culture étudie la question du financement des opérateurs culturels majeurs


0

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a procédé, le jeudi 22 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso, à la clôture du séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs débuté le lundi 19 octobre dernier. Les différents acteurs ont jugé satisfaisantes les conclusions des travaux.

Après quatre jours d’intenses travaux débutés le lundi 19 octobre, le séminaire national sur le financement des opérateurs culturels majeurs a pris fin le jeudi 22 octobre. L’objectif du séminaire était, d’une part, d’accroître la compréhension des enjeux et de poser un diagnostic clair et, d’autre part, d’intensifier les pistes de financement en vue de stimuler et accompagner nos opérateurs culturels majeurs.

En effet, selon le représentant du ministre de la Culture, la problématique du financement de la culture en général et des opérateurs culturels en particulier s’est toujours posée avec acuité. Et dans ce contexte de difficulté budgétaire croissante, les financements ont tendance à diminuer, malgré les besoins. Pour cela, il estime qu’il faut soutenir le développement des activités des opérateurs culturels majeurs à travers leurs plans d’actions, permettre la réalisation de leur potentiel d’expansion et aussi assurer leur pérennité.

Martin Zongo, le représentant des participants

A travers ce séminaire, des pistes ont donc été explorées, des propositions émises, et le ministère a été invité à fournir un effort supplémentaire pour l’accompagnement de ces opérateurs. Au cours des travaux, les acteurs sont parvenus à faire une ébauche de critères d’identification des opérateurs culturels majeurs, et à identifier les mécanismes d’accompagnement financier des opérateurs. Le représentant du ministre estime donc que les objectifs sont largement atteints. Il a remercié les partenaires techniques et financiers et le bureau de la Coopération suisse.

A son tour, le partenaire suisse, représenté par Jean Pierre Salamberé, s’est dit satisfait des travaux parce qu’aujourd’hui, il y a des éléments tangibles qui permettent de distinguer les opérateurs culturels majeurs. Aussi, il y a une grande prise de conscience par rapport à la nécessité d’accompagner ces acteurs qui contribuent énormément à la dynamique et la diversité de la culture burkinabè.

Jean Pierre Salamberé, représentant de la Coopération suisse

Jean Pierre Salamberé a rassuré que la Coopération suisse continuera à accompagner cette dynamique pour que la culture burkinabè puisse avoir un avenir certain et puisse refléter la richesse de la diversité culturelle du pays. Il a souligné au passage que la Coopération suisse est en train de faire une évaluation de son appui au secteur de la culture au niveau national depuis une dizaine d’années, et c’est l’occasion de se positionner à partir de 2023 sur de nouvelles orientations fortes pour l’appui au secteur de la culture.

Les opérateurs culturels majeurs ont formulé les recommandations suivantes : l’urgence d’adopter et de mettre en œuvre un plan de soutien à la mise en place et à la réhabilitation d’infrastructures culturelles adaptées à la formation ; la création, la promotion, la diffusion et la promotion des œuvres des opérateurs culturels majeurs. Ils ont également souligné l’importance et la nécessité de renforcer l’autonomisation et la viabilité des opérateurs culturels majeurs par des appuis institutionnels réguliers et l’établissement de conventions de subventions et de partenariat entre les institutions étatiques et ces opérateurs ; la nécessité pour l’Etat de coordonner les interventions des partenaires techniques et financiers au profit de meilleurs soutiens des opérateurs culturels majeurs.

Les participants

Les participants ont traduit leur satisfaction d’avoir pu dégager des pistes qui permettront au ministère de la Culture ainsi qu’aux différents partenaires techniques et financiers de mieux réorienter leur assistance, leur soutien et leur appui au programme mis en œuvre par les différents opérateurs culturels majeurs. Ils se sont également estimés satisfaits d’avoir réussi à tracer des pistes d’identification d’opérateurs culturels majeurs.

Haoua Touré

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *