Sécurité : Ousséni Compaoré lance la nouvelle Police secours


0

Le Ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré, a procédé ce jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou au lancement officiel de la nouvelle Police Secours. Elle est composée d’éléments de la Police municipale, de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale. Sa mission est de contribuer à mieux sécuriser les populations de Ouagadougou. Elle sera étendue aux autres villes du Burkina Faso.

Les populations de Ouagadougou seront plus sécurisées. En effet, dans la matinée de ce jeudi 22 octobre 2020, les éléments de la Police de secours ont officiellement reçu, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans l’arrondissement n°9 de Ouagadougou, mandat pour débuter leurs activités.

Ousséni Compaoré, Ministre de la sécurité

En l’absence du Premier ministre, patron de la cérémonie, c’est le Ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré, qui a procédé au lancement des activités de la Police secours. Il s’agit d’une nouvelle unité de police composée de 250 éléments issus de la Police municipale, de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale. Ils sont dotés de 24 véhicules et de motos pour l’accomplissement de leurs missions.

La capitale a été désignée pour abriter la phase pilote de cette police. Pour le Bourgmestre de Ouagadougou, Armand Béouindé, la Police secours aidera à la sécurisation des Ouagalais.

Vue des moyens roulants de la nouvelle Police secours

En effet, la capitale, avec ses douze arrondissements, ses 55 secteurs et avec près de 3 millions d’habitants, reste la ville la plus étendue et même la plus peuplée du Burkina Faso. « Sécuriser une telle ville n’est donc pas chose aisée. Du reste, lorsqu’on prend la répartition spatiale des services de sécurité dans la commune, 60% de ces services sont situés dans la vieille ville, notamment les arrondissements 1 et 2. Ce qui veut dire que les autres arrondissements, demeurent des boulevards profitables aux délinquants », a résumé le Maire de Ouagadougou.

Les populations de l’arrondissement n°9 de Ouagadougou ont été témoins du lacement de la nouvelle Police secours

Ce qui explique sa joie lorsqu’il apprend le début des activités de la nouvelle Police secours dans sa commune. « …Joie de savoir que nos quartiers, lotis ou non lotis, seront investis par les policiers et les gendarmes, pour des sensibilisations afin de mieux accompagner nos populations », s’est-il réjoui. Avant leur installation dans les arrondissements périphériques, les éléments de cette nouvelle unité sécuritaire vont effectuer des patrouilles dans les différents secteurs.

L’un des véhicules affrétés à la Police secours

Une Police Secours mieux pensée

Cette Police secours vient remplacer l’ancienne. Elle est pensée et mise en œuvre en tenant compte des manquements de l’ancienne Police secours. « Le projet Police secours est basé sur une analyse fine des problématiques sécuritaires perçues et vécues par les populations de la ville de Ouagadougou », a révélé Ousséni Compaoré. Il a ajouté que l’analyse a fait l’objet d’une étude commanditée par son département. Il ressort de l’étude que les actes de délinquance urbaine, le terrorisme et la communication au tour de ces phénomènes ont contribué à exacerber le sentiment d’insécurité au sein des populations. Un déficit du maillage sécuritaire et de collaboration entre les acteurs de la sécurité et les populations a également été relevé.


Profitant de l’occasion, Ousséni Compaoré a demandé aux populations d’aider les éléments de la nouvelle Police secours à réussir leurs missions. Aux éléments de l’unité, il a demandé de prévenir les actes de banditisme, d’être aux côtés des populations afin de les rassurer, d’occuper le terrain afin d’éviter que quelqu’un le fasse avant eux.

J.T.B

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *