Education : Les bénéficiaires de la province de la Gnagna souhaitent une extension du  PIGEC


0

Les bénéficiaires du Programme Intégré Gouvernance Education Citoyenneté (PIGEC), souhaitent une extension dudit programme dans toutes les écoles de la province de Gnagna. Ils l’ont fait savoir lors de la présentation du bilan de leurs activités, ce mercredi 21 octobre 2020, dans le Centre-Nord, Kaya en présence du partenaire technique Oxfam et des hommes de médias.

Oxfam et Danida, appuient le gouvernement pour une meilleure qualité de l’éducation dans les zones qui présentent certaines difficultés. 25 écoles de la province de la Gnagna, précisément les communes de Thion, Mani, Bogandé, ont bénéficié du Programme Intégré Gouvernance Education Citoyenneté (PIGEC), depuis 2018.

L’insécurité, qui a pour conséquence d’accroitre le nombre d’élèves déplacés,  l’abandon des classes par les élèves au profit des sites d’orpaillages, le faible taux de scolarisation des élèves sont des difficultés relevées par les bénéficiaires du PIGEC, avant la mise en application dudit programme dans leur province, à cette journée d’échanges.

A ce jour, ils sont « satisfaits » des actions du projet, de l’année 2019, au point d’en demander une extension dans toutes les écoles de la province de la Gnagna, aux dires du directeur provincial d’éducation préscolaire primaire et non formel de la Gnagna, Salam Ouédraogo.


Les bénéficiaires, satisfaits des actions du PIGEC

“Nous souhaitons que le PIGEC puisse prendre en compte toutes les écoles de la province”

« Les résultats sont inestimables. Nous avons plus de 90% de réussite de promotion dans les classes. Au niveau des résultats scolaires, nous sommes à plus de 74%. En 2018 et 2019 nous étions premiers au niveau de la région. C’est la preuve que l’accompagnement du programme dans notre province, va de l’avant. Aujourd’hui le PIGEC couvre 26 écoles, pourtant la Gnagna compte plus de 26 écoles. Nous souhaitons que le PIGEC puisse prendre en compte toutes les écoles de la province», a indiqué, le directeur provincial.

Une des bénéficiaires, Aguima Diabouga, de l’association des mères éducatrices, représentant les mamans, a salué la mise en œuvre du programme dans leur zone. «  PIGEC nous a permis de savoir comment vivre avec les enseignants et comment suivre nos enfants à l’école », a-t-elle souligné.


CEP 2019, taux de succès, 65,62% dans les 25 écoles du projet PIGEC

“On peut se réjouir…”

La coalition nationale pour l’éducation pour tous, est chargée de la mise ne œuvre du programme. Modeste Nébié, le chargé de communication et de plaidoyer de la coalition, a fait un zoom sur les activités à cet effet. Des formations en vue de renforcer les capacités des enseignants en termes de pédagogie innovante, la mise en place des groupes de plaidoyers,  la mise en place de gouvernements scolaires dans les 25 écoles couvertes par le projet, qui permet aux enfants de s’exprimer par rapport à l’exercice de la démocratie,  des fora de redevabilté organisés, tels sont les activités menées par la coalition.

Et « les résultats engrangés, témoignent du succès du programme. Chaque année, nous voyons que les écoles couvertes par le programme ont des taux de succès au CEP qui vont de façon croissante (Ndlr, Taux de succès au CEP 2019 65,62% dans les 25 écoles, contre 55,11% au niveau national).  On peut se réjouir par rapport à cela. Quand vous allez dans la province de la Gnagna, lorsque vous dites PIGEC tout le monde sait véritablement ce qui a pu être fait (…) », selon Modeste Nébié.

Irmine KINDA

Burkina24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *