Actualité

Scolarisation au Burkina : Rafi Dermardirossian, homme de l’année 2020 de CREDO, plus de 2 000 enfants démunis parrainés en cinq ans !

Il a été désigné l’homme de l’année 2020 par l’Organisation chrétienne de secours et de développement (Christian relief and development organization), CREDO. Rafi Dermardirossian, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est le président-directeur général (PDG) de Aranko Security. A son actif, le parrainage scolaire de plus de 2 000 enfants, orphelins ou enfants vulnérables. Le 14 octobre 2020, il a tenu à rendre visite à ses filleuls de Saaba (commune rurale située dans la partie sud-est de la capitale).

Ce parrainage consiste, depuis 2016, en une prise en charge de la scolarité, des fournitures, la cantine, l’habillement et des soins de santé de l’enfant, en raison de 120 000 FCFA par enfant. C’est dans une allégresse de ses filleuls donc, que Rafi Dermardirossian a été accueilli en cette journée aux allures de retrouvailles et de fête. Par ce déplacement, Rafi Dermardirossian est allé souhaiter une bonne rentrée scolaire 2020-2021 à « ses enfants » à qui, il a prodigué de nombreux conseils et encouragements.

« Mes enfants, je compte sur vous. Cette année, je ne veux pas de 19/20 ; je veux 20/20 », a-t-il galvanisé à l’ardeur au travail et à l’excellence avant de réaffirmer par la même occasion, sa disponibilité à les accompagner les années à venir. Ce d’autant que, poursuit-il, les enfants sont l’avenir du Burkina.


« C’est un acte qui a du prix pour la nation entière »

Le président-directeur général de Aranko Security justifie son acte par sa volonté également de soutenir le Burkina dans sa politique éducative. De son avis, pour le bien-être de demain, l’accompagnement des enfants est un impératif. D’où son engagement à faire du parrainage des enfants défavorisés, son cheval de bataille et pour accompagner aussi le gouvernement burkinabè d’une manière générale, et en particulier Christian relief and development organization (CREDO) dans sa mission de développement du capital humain.

Selon Rafi Dermardirossian, les défis en la matière sont énormes. C’est pourquoi a-t-il décidé de poursuivre sa mission aux côtés de CREDO. « En moins de cinq ans, j’ai parrainé 2 000 enfants. Ce chiffre paraît important, mais au regard des défis qui se présentent, je peux vous assurer mon entière volonté à poursuivre cette œuvre sociale aux côtés de notre partenaire, CREDO, afin de donner de la chance à davantage d’enfants », a-t-il projeté.


Il a saisi le cadre pour lancer un appel à tous les Burkinabè, où qu’ils soient, à penser à la scolarisation des orphelins et autres enfants vulnérables. « J’exhorte et invite les filles et les fils du Burkina, de l’intérieur et de l’extérieur, ainsi que les entreprises nationales, à faire confiance à CREDO et aux autres organisations non-gouvernementales », a plaidé M. Dermardirossian.

« Merci pour ce geste d’amour que vous manifestez à notre endroit » !

Le représentant du secrétaire général de CREDO, Togûe Kam, a, quant à lui, traduit sa reconnaissance à ce « partenaire exceptionnel » qui a, à son actif, un nombre important d’enfants parrainés. C’est un acte qui a du prix pour la nation entière, dit-il, en appelant en outre à la contribution des personnes de bonne volonté pour redonner le sourire aux enfants démunis. « C’est un bel exemple, un bon témoignage et nous invitons nos frères à emboîter le pas, parce qu’il y a beaucoup d’enfants qui ont leur avenir hypothéqué à cause des conditions défavorables », a lancé le représentant de CREDO, Togûe Kam.


Filleuls et parents ont saisi l’opportunité pour traduire leur reconnaissance à leur parrain et à CREDO. A en croire la porte-parole des filleuls, Alimata Ouédraogo, avec l’accompagnement du PDG de Aranko Security, Rafi Dermardirossian, leur avenir incertain est devenu prometteur. Ils ont témoigné leur satisfaction de voir leur parrain au milieu d’eux. « C’est avec beaucoup de joie que nous recevons la visite de celui-là même qui se soucie de notre avenir. Merci pour votre élan de solidarité. Merci pour ce geste d’amour que vous manifestez à notre endroit, depuis maintenant cinq années scolaires », a-t-elle salué.


« Je dis merci à CREDO. CREDO nous a donné des fournitures, des tenues, de la nourriture et a payé notre scolarité », ont témoigné plusieurs autres bénéficiaires, à l’image de Zénabou Bagaya, Isaac Compaoré, Dilia Tiendrebéogo, Omar Kabré, et Safiatou Zampaligré.

Nadège Sawadogo, elle, a, au nom des parents, réitéré sa gratitude à CREDO et ses partenaires. « Avec le covid-19, on a eu peur ; parce qu’on pensait que le parrain n’allait plus revenir. Mais Dieu merci, il s’est présenté aujourd’hui. Nous le bénissons grandement, nous lui disons merci », s’est réjouie Nadège Sawadogo.


Avant de prendre congés, le parrain Rafi Dermardirossian a également offert des lave-mains aux filleuls pour leur permettre de se prémunir de la pandémie du Covid-19.

O.H.L

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page