Remise en cause de la liberté de presse : Le SYNATIC dénonce les manœuvres du ministre Dandjinou


0

Le Syndicat autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) a tenu une conférence de presse, ce lundi 19 octobre au Centre de presse Norbert Zongo à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la remise en cause des libertés de presse et syndicale par le gouvernement en particulier le ministre chargé de la communication, Rémis Fulgance Dandjinou.

La crise que traverse les médias publics depuis maintenant 5 ans a plus que pris le tournant de la répression et toutes sortes de manœuvres pour diviser les travailleurs de ces médias. C’est du moins l’avis du SYNATIC qui, par la voix de son secrétaire adjoint, Aboubakar Sanfo, affirme qu’ « au motif fallacieux de corriger des irrégularités administratives de certains agents, le ministre Dandjinou s’est lancé, avec la bénédiction du gouvernement, dans un processus de liquidation du SYNATIC et des médias publics à travers des affectations massives de 370 travailleurs des médias publics».

Selon le secrétaire général du SYNATIC, Siriki Dramé, ces manœuvres du ministre avaient pour seul but de «liquider le SYNATIC à travers ces éléments les plus combatifs». Il poursuit que c’est également avec l’intention de briser la carrière de ceux qui ont été les plus déterminés dans la lutte.

«Nous avons posé comme préalable le retour de tous les travailleurs et on pourrait conclure maintenant avec les négociations. Mais le ministre en a fait une affaire personnelle et il veut en découdre avec les éléments qui l’empêchent de tourner en rond», a observé M. Dramé.

Il indique aussi que le syndicat a demandé un audit pour la section de la RTB et de Sidwaya car plus de 100 millions ce sont envolés il y a un an et que jusqu’à présent cette affaire tourne sans suite. Il signale que «les autorités compétentes vont bientôt saisir cette affaire pour voir qui joue son rôle ou pas. Au lieu de s’acharner sur les travailleurs».

À travers cette sortie médiatique, le SYNATIC tient à interpeller le gouvernement afin qu’une solution diligente soit trouvée au niveau de la crise qui secoue les médias publics. Cela passe, selon le syndicat, par la réintégration des agents expulsés des médias publics et la finalisation des négociations engagées depuis le 30 octobre 2019 autour du statut dérogatoire en faveur de ces médias.

Hervé KINDA (Stagiaire)

Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *