Burkina Faso : Les défenseurs des droits humains réfléchissent sur leur rôle et leur protection


0

Le Centre d’Information et de Formation en matière des droits humains en Afrique (CIFDHA), en partenariat avec le Centre de Conseils et d’Appui (CODAP) pour les jeunes en matière de droits fondamentaux ont ouvert ce lundi 19 octobre 2020 la 10ème édition des Universités d’Eté des Droits Humains.

C’est autour du thème « Rôle et protection des défenseurs des Droits Humains » que se tient du 18 au 28 octobre 2020 la 10ème édition des Universités d’Eté des Droits Humains. La représentante du président du CIFDHA, Monique Da, a expliqué que le CIFDHA est une association de droit burkinabè qui a pour objectif d’œuvrer à la promotion et à la défense des Droits Humains inscrits dans la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1940.

Elle a indiqué que les défenseurs des droits humains sont des personnes qui individuellement s’engagent à promouvoir les droits humains, la justice, le bien-être social, les libertés fondamentales au niveau national et/ou international.

« Ils s’illustrent aussi par leur passion de faire changer les choses avec leurs pairs. Au niveau des Etats et au niveau international, plusieurs textes et instruments juridiques ont été adoptés pour reconnaître le travail des défenseurs des droits humains, mais aussi pour une protection contre d’éventuelles menaces », a-t-elle dit.

La place des défenseurs des droits de l’Homme dans la société…

Il faut reconnaître que la place des défenseurs des droits de l’homme dans la société est très grande, a-t-elle poursuivi. Cependant, ce sont des personnes qui subissent très souvent le plus d’attaques et de représailles de la part d’acteurs étatiques, et non étatiques dans la mesure où ils sont souvent incompris, selon la représentante du président du CIFDHA.

Les représailles sont entre autres l’emprisonnement abusif, les migrations forcées, le harcèlement et intimidations, les meurtres, les disparitions forcées, les actes de torture, a fait savoir Monique Da.

A l’entendre, le CIFDHA, en mettant le défenseur au cœur de la 10ème session des droits humains, espère contribuer à la réflexion sur le travail du défenseur, mais aussi sur les moyens de protection qui sont proposés par les Etats.

Elle a ajouté que c’est ainsi que la présente session des Universités d’été de droits Humains a pour objectif principal non seulement de sensibiliser les jeunes défenseurs des droits de l’homme sur leur rôle de sorte à leur permettre de développer une résilience vis-à-vis des menaces et risques liés à la mission de défenseur, mais aussi de les outiller à mener des actions de plaidoyer en vue de leur protection effective.

La ministre des Droits humains et de la promotion civique, Maminata Ouattara, a, quant à elle, salué l’initiative et l’a trouvée nécessaire pour la réalisation de leur mission.

Latifatou PAFADNAM (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *