Cancer du sein au Burkina Faso : Conseils au profit d’hommes et de femmes


0

C’est à l’occasion du mois d’octobre dédié à la lutte contre le cancer de sein, que les associations « Zéro cancer féminin » et l’Association des Attachés de santé en Soins Obstétricaux et Généalogiques (AASSOG), ont organisé un atelier de sensibilisation ce samedi 17 octobre 2020 à Ouagadougou.

L’association « zéro cancer » et l’AASSOG  ont organisé un atelier de sensibilisation aussi bien pour les femmes que pour les hommes sur le cancer du sein. Cette maladie n’est pas seulement une question de femme mais aussi d’hommes comme le témoigne les statistiques qui montrent que 1 à 3% des hommes dans le monde sont atteints du cancer de sein.

A cette activité, quatre (4) experts dans le domaine la santé, à savoir le Dr Arsène Kagambèga, le Dr Carine Bagré, le coach Fatim Touré  ainsi que Mme Carole Keyanfé de l’association « Second life », ont tous partagé leurs connaissances dans le domaine et prodigué des conseils aux participants.

Le Dr Arsène Kagambèga, dont la communication a porté sur les symptômes, les précautions et le traitement du cancer du sein, a défini ce mal comme étant « une tumeur maligne qui se développe aux dépens des seins ». Il a donné plus de précision sur les statistiques de 2018 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « soit un effectif total de 18 millions de nouveaux cas de cancer dans le monde en 2018 dont plus de 40% en Afrique Subsaharienne, 627.000 cas de décès dans le monde en 2018 et particulièrement au Burkina Faso, 5000 nouveaux cas dans la même année ».

Dr Kagambèga n’a pas manqué d’évoquer les conduites à tenir en cas de détection du cancer. Mais avant, il a beaucoup exhorté les participants à l’auto examen (auto palpation des seins) et surtout au dépistage pour éviter les complications.

Quant au Dr Carine Bagré, médecin cancérologue chirurgical, il a aussi insisté sur le dépistage et la consultation mais elle s’est attardée sur les risques de l’automédication qui peuvent être dangereux en cas de cancer. «Il est nécessaire de se faire consulter immédiatement devant tout symptôme et de faire également attention à l’utilisation de certains médicaments qui peuvent retarder la prise en charge par leur complication », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, la présidente de l’association « zéro cancer féminin », Sidiyané Suzanne, exhorte les femmes à vraiment se faire dépister pour éviter aussi bien le cancer du sein et celui du col de l’utérus, pour éviter les dégâts. Quant à celles déjà victimes, ses mots à leur encontre c’est « qu’on peut bien vivre avec le cancer et il faut suivre les traitements que les médecins proposent car ’’cancer n’est pas égale à mort’’ comme le pensent certaines personnes ».

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *