Enseignements supérieurs : L’université Thomas Sankara inaugurée


0

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a présidé le 15 octobre 2020, la cérémonie d’inauguration et de baptême de l’Université Ouaga II qui portera désormais le nom « Université Thomas Sankara » à Gonsin (sortie Est de Ouagadougou). Ce baptême est considéré comme une opportunité pour matérialiser la nouvelle vision et renforcer la notoriété et la visibilité de l’institution. L’université Thomas Sankara (UTS) a une capacité d’accueil de treize mille étudiants, et est dotée notamment de bâtiments administratifs et pédagogiques, de deux cités universitaires, deux restaurants et d’un centre médical moderne.

Treize années passées dans « le nomadisme », l’Université Ouaga II retrouve son site et s’appelle désormais Université Thomas Sankara (UTS). Elle se trouve sur ses propres installations de 1890 hectares et renferme plusieurs infrastructures. Au plan pédagogique, elle a un bâtiment administratif en R+2, 140 bureaux pour le personnel, deux pavillons de 2 500 places chacun, un amphithéâtre jumelé de 3 300 places, une douzaine de salles de cours d’une capacité totale de 2000 places, deux bâtiments pédagogiques en R+2 de 2 600 places. Soit une capacité totale actuelle de près de 13 000 places assises.

Coupure de ruban

Dans les prochains mois, elle pourra compter aussi un amphithéâtre jumelé de 2 x 750 places, un autre de 1000 et 1500 places et plus d’une trentaine de bureaux. Au plan social, l’université Thomas Sankara a deux cités universitaires d’une capacité totale de 2000 lits, deux restaurants de 700 places, un centre médical moderne, un plateau omni sport et une station d’épuration des eaux usées.


Cliquez ici pour lire aussi Thomas Sankara : Le président Kaboré évoque un « espoir assassiné » du développement endogène du Burkina et l’Afrique


Ce joyau, fruit de l’engagement et de la détermination du gouvernement, offert au monde universitaire est considéré comme une victoire, tellement le processus pour le bâtir a été long. Pour le ministre en charge des enseignements supérieurs, Alkassoum Maïga, tous les acteurs de cette Université doivent incarner les valeurs du père de la Révolution d’août 1983.

Un aperçu de l’université Thomas Sankara

Le poids d’une mission

L’Université Ouaga II ou Université Thomas Sankara, après plusieurs années a retrouvé un site, en a désormais. « Grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs, mais surtout du gouvernement, nous ne serons plus désormais des sans domicile fixe », s’est réjoui le président de l’université Thomas Sankara, Adjima Thiombiano.

Dévoilement de la plaque de l’université Thomas Sankara

C’est une noble et lourde mission pour ce temple du savoir de porter le nom du héros national Thomas Sankara. « A cet instant, j’engage toute la communauté universitaire dans le combat pour la défense des valeurs prônées par Thomas Sankara, et cela avec courage, honneur et intégrité » a-t-il ajouté. Convaincu que rien n’est impossible face à la détermination, il a déclaré que cette université, bâtie sur trois socles, à savoir le social, l’environnement et la lumière, voudrait allier modernisme, excellence, rigueur, valeurs culturelles et cadre environnemental propice à une formation de qualité.

Des étudiants de l’université Thomas Sankara

Quant au ministre des enseignements supérieurs, Alkassoum Maïga, il a rappelé l’engagement du président Thomas Sankara pour l’éducation, à travers l’appel de Gaoua, mais surtout celui de Farakoba. Selon lui, la teneur de l’appel de Farakoba, traduit la volonté affichée par Thomas Sankara, de faire en sorte que les scientifiques et les chercheurs du Burkina Faso soient au service du pays, pour ne pas lier ses besoins de développement à l’Occident.

Le ministre des enseignements supérieurs, Alkassoum Maïga

Tout en rappelant les efforts du gouvernement dans la réalisation des infrastructures au profit des différentes universités et centres universitaires du pays, le ministre Maïga a adressé un message aux étudiants de l’Université Thomas Sankara. « Nous avons choisi le nom Thomas Sankara pour que vous compreniez que l’adversité, la difficulté, la souffrance, n’ont jamais été les ennemis de l’apprentissage », leur a-t-il dit, avant de les inviter à avoir la dignité, l’intégrité, l’amour de la vérité, la discipline, l’engagement et surtout le respect de Thomas Sankara.

La représentante de la famille Sankara, Blandine Sankara

Pour la représentante de la famille Sankara, Blandine Sankara, « cette université baptisée au nom de Thomas Sankara représente des sentiments de fierté parce que c’est une grande reconnaissance de ce qu’il a fait et de ce qu’il a été. C’est vraiment en toute humilité et beaucoup de fierté pour nous famille de Sankara d’assister à ce baptême. Nous souhaitons que cette université ne soit pas une université de trop mais une université qui prend en compte les aspirations de la jeunesse du Faso et de l’Afrique. Et surtout, elle a interpellé les jeunes à incarner la vision du président Sankara ». À en croire Blandine Sankara, à la prochaine visite de la veuve Sankara, elle a promis faire un tour pour voir le temple du savoir qui porte le nom de son défunt mari.


Lire aussi Assassinat de Thomas Sankara : « Le 15 octobre 1987 est un véritable gâchis », regrette Bassirou Sanogo, ancien ambassadeur du Burkina en Algérie


Les attentes sont énormes de la part des Burkinabè, des Africains et même d’autres citoyens qui reconnaissent les idéaux de l’homme. « C’est un hommage rendu pour tout ce que le président Thomas Sankara a fait pour l’éducation dans notre pays » a souligné le Premier ministre Christophe Dabiré.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré

Profitant de cette aubaine, le chef du gouvernement a rendu un hommage au corps enseignant qui fait des efforts énormes pour que l’enseignement prenne son envol au Burkina Faso. En plus, de cette cérémonie, 107 enseignants nouvellement promus par le CAMES ont porté leurs toges.

Pour rappel, c’est le 22 juillet 2020 que le Conseil des ministres a adopté le décret qui rebaptise l’Université Ouaga II en Université Thomas Sankara. L’histoire retiendra que c’est le jeudi 15 octobre 2020 que cette université a été inaugurée. 33 ans après le drame du jeudi 15 octobre 1987 qui a emporté le leader de la révolution d’août 1983.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *