Burkina Faso : Une Union créée pour défendre le droit des usagers de l’administration


0

Au Burkina Faso, il faut désormais compter parmi les groupements de la société civile, l’Union nationale des patriotes engagés pour le droit des usagers de l’administration. Pour une meilleure visibilité, le coordonnateur national, Jean-Baptiste Moussa Ilboudo, a présenté le récépissé de déclaration d’existence de cette nouvelle union à la presse, ce jeudi 15 octobre 2020, à Ouagadougou.

Le nombre des cellules de veille citoyenne vient de s’agrandir avec la naissance de l’Union nationale des patriotes engagés pour le droit des usagers de l’administration. Cette Union regroupe plus d’une centaine d’associations. A l’instar d’autres structures, elle veut s’attaquer à un mal profond qui mine la société burkinabè : Le laxisme dans l’administration publique. « Le RENLAC est en train de faire un très bon travail dans ce sens. Mais étant donné que le terrain est vaste, il faut des structures pour l’aider à accomplir sa mission. C’est pour cela que nous avons décidé de créer cette Union », a expliqué le coordonnateur national Jean-Baptiste Moussa Ilboudo. Cette Union a vocation à couvrir les 13 régions que compte le pays.

Nous serons désormais sur le terrain dans la quiétude

Cela permettra, selon les propos du coordonnateur, « à tous ceux qui se sentent mal-à-l’aise par rapport au service rendu au niveau de l’administration publique de nous rendre compte. A notre tour, nous allons transmettre les informations à qui de droit pour des corrections. Si cela n’est pas fait, nous allons essayer de voir dans quelle mesure nous pourrons prendre des initiatives pour traduire ces gens en justice. Parce que le Burkina Faso appartient à tout le monde et non à un groupe de personnes qui pourraient mettre en mal la vie de certains Burkinabè ».

Les objectifs spécifiques assignés à cette union sont, entre autres, de veiller à un changement qui va profiter à tout le monde, de lutter contre la corruption et la politisation de l’administration, au-respect du bien public, et la réhabilitation du Burkinabè dans son intégrité totale. Cette conférence de presse était une occasion de décliner les grandes lignes des activités prévues à court, moyen et à long terme.

Agir pour le peuple et avec le peuple

Ainsi, en plus de l’installation des bureaux régionaux, la dernière-née des unions prévoit installer des bureaux provinciaux et communaux. « Déjà dans les provinces, il y a des gens qui nous avaient contacté concernant la mise en place des bureaux. Mais à son temps, on n’était pas en possession du document administratif. Aujourd’hui, cela est une réalité. Le travail peut maintenant commencer », se réjouit le coordonnateur national. Afin d’être le plus proche possible des populations, il a exprimé le souhait d’ouvrir également des bureaux dans les quartiers et même dans les villages. Ce vœu se réalisera si seulement les ressources financières le permettent, a-t-il souligné.

Aïssata Laure G. Sidibé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *