Ministère de la Santé : Des acteurs de la société civile sensibilisés pour une meilleure utilisation des comptes


0

Le lundi 12 octobre 2020 a eu lieu à Koudougou, le lancement de l’atelier de sensibilisation des acteurs de la société civile sur les comptes de la santé. Initiée par le ministère de la Santé avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette rencontre a pour objectif d’outiller davantage les acteurs de la société civile pour une collaboration plus active dans le processus d’élaboration et d’utilisation des résultats des comptes de la santé.

De façon pratique, Dr Estelle Dabiré Dembélé, directrice générale des études statistiques et sectorielles, définit le compte de la santé comme étant un outil qui présente les dépenses en santé pour une année donnée. Selon elle, c’est un moyen qui permet d’identifier les grands contributeurs aux dépenses de santé et les types de dépenses que le pays fait en termes de santé.

Le représentant de l’OMS, Dr Seydou Coulibaly, point-focal financement de la santé et protection sociale, a tenu à saluer la particularité du Burkina Faso en matière de production des comptes de la santé. En effet, pour lui, le Burkina regorge non seulement d’expertises dans le domaine de la production de ces comptes, mais le pays a également une production régulière de comptes depuis plus d’une décennie.

Les participants à cet atelier sont les acteurs de la société civile, des représentants de collectivités, des partenaires sociaux, techniques et financiers du ministère de la Santé.

Il ajoute que l’objectif recherché dans l’établissement des comptes de la santé, c’est de pouvoir aider à la prise de décision. Car sans données de bonne qualité, on ne peut pas prendre de bonnes décisions. « Notre démarche s’inscrit dans la perspective de pouvoir rassembler tous les acteurs aux comptes de la santé afin d’avoir une certaine promptitude dans la production des comptes », a précisé Dr Seydou Coulibaly.

Avant de déclarer l’ouverture officielle des travaux, Dr Wilfrid Ouédraogo, secrétaire général du ministère de la Santé, a déclaré que le présent atelier se situe dans la perspective de l’amélioration de la disponibilité et de l’utilisation régulière des comptes de la santé. C’est l’occasion de rendre compte et de sensibiliser les organisations de la société civile pour qu’il y ait plus de compréhension dans le processus d’évaluation des comptes de la santé.

Dr Wilfrid Ouédraogo, secrétaire général du ministère de la Santé.

Durant quatre jours, les 48 participants bénéficieront entre autres de communications sur les concepts et l’élaboration des comptes de la santé, de présentations et d’échanges sur les résultats des comptes de la santé du Burkina Faso de 2011 à 2018, de sensibilisations à l’importance des résultats de santé et le suivi des dépenses.

Prince Omar

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *