Gratuité des soins : La CAMEG, un acteur-clé dans la mise en œuvre


0

La mesure de gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso a cinq ans. Lancée en avril 2020, elle permet aujourd’hui à un nombre important de la population d’accéder plus facilement aux soins de santé. La CAMEG, important outil de la politique nationale sanitaire y a énormément contribué en assurant la disponibilité des médicaments malgré les contingences de plusieurs ordres.

Lefaso.net : Cela fait 5 ans que la gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans est mise en œuvre. Quel est l’état des lieux de cette mise en œuvre au niveau de la CAMEG ?

Après cinq ans de mise en œuvre de la mesure de gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de cinq ans au Burkina Faso, ce sont 70 millions de prestations qui ont été offertes gratuitement aux populations, soit un coût total de 120 milliards de FCFA. C’est ce qui est ressorti de la 6e rencontre bilan tenue le 9 octobre 2020 à Ouagadougou. Si le tableau de la mise en œuvre de la politique de gratuité au Burkina Faso présente des acquis et des résultats probants, le processus n’est cependant pas sans difficultés. L’expérience du Burkina Faso est fort heureusement un succès, qui permet de passer de la gratuité des soins chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, à l’intégration de la gratuité de la planification familiale depuis 2020.

Le principal challenge de la gratuité des soins est la disponibilité des médicaments. Une analyse de la performance de la CAMEG permet de mieux cerner les enjeux et de demeurer confiant quant au succès de la politique et à l’élargissement tant souhaité des populations à un panier plus élargi de pathologies prise en charge.

Tout laisse voir que la CAMEG a déployé tous les efforts et mis à profit ses ressorts matériel et organisationnel et son leadership pour que ce qui pouvait être un frein au déploiement de la mesure soit minimisé.

Lefaso.net : L’accès au médicament est l’un des cinq biens et services compris dans la gratuité. Quel est le rôle de la CAMEG dans la mise en œuvre de la gratuité ?

La nécessité de la mise en œuvre immédiate de la gratuité des soins pour soulager les bénéficiaires, a rencontré un acteur clé dont les atouts, la détermination et l’engagement ont permis de lever les obstacles majeurs. Acteur clé du dispositif de mise en œuvre de la politique de la gratuité, la CAMEG approvisionne l’essentiel du système national de distribution pharmaceutique. Elle joue un rôle central et déterminant dans la réalisation de ses résultats.

La CAMEG qui est fortement engagée dans le processus de la gratuité des soins, a graduellement amélioré la disponibilité des médicaments depuis son opérationnalisation à partir du mois d’avril 2016 et cela, en dépits de plusieurs obstacles qui ont pu entraver sa mission.

Ainsi, de 60,6% au premier trimestre 2017, l’indice du taux de satisfaction globale est passé à 77,6% au deuxième trimestre 2020. Cette progression traduit tout l’engagement de la CAMEG pour la réussite de la politique de gratuité des soins et de la disponibilité des intrants sur l’ensemble du territoire.

Tout laisse voir que la CAMEG a déployé tous les efforts et mis à profit ses ressorts matériel et organisationnel et son leadership pour que ce qui pouvait être un frein au déploiement de la mesure soit minimisé.


Lefaso.net : Certains centres de santé doivent de l’argent à la CAMEG dans le cadre de la gratuité. Ne craignez-vous pas qu’à la longue, la CAMEG ne puisse plus approvisionner correctement les centres de santé à cause de ces créances ?

L’engagement du gouvernement a permis lors du Conseil des ministres du 19 juin 2019 de marquer son accord pour le règlement de la dette vis-à-vis de la CAMEG. Bien plus, le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les mesures nécessaires pour éviter toutes nouvelles créances vis-à-vis de la CAMEG. Cette décision du gouvernement a permis à la CAMEG d’assurer d’avantage sa mission régalienne d’approvisionnement et de distribution des médicaments essentiels génériques au bénéfice de la population en 2020.

Cependant, de fin 2019, à mi-2020, la situation de fermeture des frontières des pays exportateurs de médicaments a fortement limité les sources d’approvisionnement de médicaments. La CAMEG a rapidement mis en place un plan de résilience qui a permis de garantir l’approvisionnement en médicaments et faire face simultanément à la covid-19, malgré la hausse des prix des intrants pharmaceutiques sur le marché international.

Au 1er semestre 2020, c’est un surcout de 600 millions de frets aériens qui a été mobilisé par la CAMEG du fait de la rareté du fret maritime, et cela sans aucune incidence sur le prix du médicament mis à disposition des populations. Cela est à saluer dans un contexte où perdurent les créances des hôpitaux, en dépit des mécanismes incitatifs et des dispositions prises par le gouvernement. A titre d’illustration, le montant des créances publiques échues dues à la CAMEG s’élève à 20 058 038 451 en fin septembre 2020.


Aux côtés de l’État et les autres acteurs que sont les organisations de la société civile, les ONG et associations, les partenaires techniques et financiers, la CAMEG joue un rôle central, voire primordial pour garantir la réussite de la gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de cinq ans. La mise en difficulté financière de la CAMEG ne pourra avoir que des conséquences désastreuses pour la santé de nos populations et de notre économie. C’est en cela que la ministre de la Santé Pr Léonie Claudine Lougué a rappelé le rôle des parties prenantes en les encourageant à plus d’engagement ; car comme elle l’a si bien déclaré lors de cette 6e rencontre bilan « la mesure de la gratuité a contribué à plus d’un titre à l’amélioration de l’état de santé de la population et à la préservation d’une partie des revenus des ménages destinés à la santé.

La CAMEG est donc un acteur central à féliciter et à encourager, dont la santé financière est à préserver pour que la population puisse bénéficier de médicaments de qualité, disponibles et accessibles.

Lefaso.net : Quels sont les perspectives pour la CAMEG ?

Il est urgent, de prendre des mesures de sécurisation des médicaments mis à la disposition des populations par la CAMEG, afin d’éviter que ces produits ne se retrouvent hors des frontières du Burkina Faso, au détriment de nos populations, et des efforts financiers du gouvernement dans un contexte mondial de récession économique due à la covid-19. C’est ce qui explique le mécanisme de traçabilité des médicaments qui sera bientôt mis en œuvre par la CAMEG dans la cadre de la gratuité des soins.

Au regard des résultats engrangés, l’espoir est permis pour l’élargissement de la mesure de la gratuité aux urgences gynécologiques, aux cancers féminins et à certaines prestations payantes au profit des personnes vivant avec le VIH Sida.

La CAMEG fidèle à ses missions, et prenant appui sur ses valeurs, son expérience et son savoir-faire, engage toute son équipe pour la poursuite de la mesure de gratuité. Aujourd’hui et plus que jamais, la CAMEG est mobilisée et engagée à faire des mesures sanitaires, une alternative à l’accès aux soins de santé par les populations. Outil de la politique nationale sanitaire, elle garde le même entrain pour la réussite de la gratuité des soins en transition vers la couverture de sanitaire universelle. Le but final étant d’impacter positivement la santé des populations partout au Burkina Faso.

Lefaso.net

Source : lefaso.net

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *