L’Initiative africaine pour les chaires de recherche « OR Tambo » : Rencontrez les équipes qui visent à contribuer à transformer le paysage de la recherche en Afrique


0

L’Initiative africaine pour les chaires de recherche « OR Tambo » (ORTARChI) a le plaisir d’annoncer qu’elle a sélectionné les dix premières institutions hôtes et les titulaires de chaires de recherche individuelles. ORTARChI est une initiative de la Foundation National pour la Recherche (NRF) d’Afrique du Sud et du Department of Science and Innovation (DSI), en partenariat avec la Fondation Oliver & Adelaide Tambo (OATF), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada et sept conseils de recherche scientifique (agences publiques de financement de la science) en Afrique subsaharienne.

« Au cours des cinq prochaines années, les chaires de ces universités publiques de sept pays du continent africain mèneront des recherches et soutiendront le développement de compétences de haut niveau sur un large éventail de sujets, notamment le climat, la santé publique, l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes. Alignés sur le concept global des chaires de recherche, ces chercheurs de classe mondiale dirigeront non seulement des équipes de recherche multidisciplinaires, mais formeront également la prochaine génération de chercheurs », a déclaré le Dr Molapo Qhobela, directeur général de NRF.

ORTARChI accorde ainsi cinq ans de financement d’un montant d’environ 15 millions de dollars après un processus de sélection rigoureux et en reconnaissance de la capacité des bénéficiaires dans les disciplines identifiées ; de l’excellence institutionnelle ; leur engagement à soutenir un leadership de recherche de haute qualité.

En plus du soutien fourni par le biais de la subvention aux étudiants de troisième cycle et aux boursiers postdoctoraux, des fonds seront fournis par la NRF et l’OATF a 55 doctorantes africaines qui étudieront sous la supervision des titulaires de chaire respectifs. « Grâce à des partenariats stratégiques internationaux et régionaux, les chaires contribueront au développement d’une collaboration de recherche à long terme et mutuellement avantageuse pour les pays africains », a déclaré le Dr Jean Lebel, président du CRDI.

L’initiative

Cette initiative s’appuie sur le travail d’Oliver Tambo, un éminent sud-africain et panafricaniste avec une formation en sciences de l’éducation, qui croyait en la création de changement par l’éducation et en la coopération et la solidarité entre les nations africaines.

« Il s’agit d’un nouveau chapitre important dans l’histoire d’ORTARChI. L’initiative a été annoncée pour la première fois en 2017 pour commémorer le 100e anniversaire de la naissance de l’un des leaders les plus importants de la lutte pour la libération de l’Afrique du Sud, O.R. Tambo, qui a dirigé le Congrès national africain pendant les années d’exil. Tambo n’était pas seulement un panafricaniste engagé, mais aussi un défenseur de la science et de la technologie », a déclaré Zengeziwe Msimang, directeur général de l’OATF.

L’ORTARChI une opportunité de promouvoir les valeurs pour lesquelles O.R. Tambo s’est battu. Ces valeurs comprennent l’intégrité, le courage de la conviction, la diplomatie et l’humilité. L’initiative reconnaît également l’excellence africaine dans les domaines d’études pour lesquels il était si passionné. Tambo croyait non seulement en l’Afrique en tant que centre d’excellence, mais aussi qu’elle était et continuerait d’être le foyer de l’innovation et de la brillance.

« S’appuyant sur cet héritage de O.R Tambo, ORTARChI améliorera le système d’enseignement supérieur, en promouvant la recherche et le développement en Afrique. La contribution de l’Initiative au développement de partenariats à moyen et long terme mutuellement avantageux entre les pays d’Afrique et au-delà est importante. En tant que collectif, les chaires de recherche tireront également parti des partenariats avec la société civile, le secteur privé et le gouvernement, une approche très louable pour mettre en œuvre une excellente recherche », a ajouté la professeure Vitória Langa de Jesus, directrice exécutive du Fonds national de recherche du Mozambique (FNI).

Invitation aux médias

Les membres des médias et le public sont invités au lancement officiel des chaires le 27 octobre, dans le cadre des célébrations du mois Tambo 2020. L’événement virtuel sera une table ronde dirigée par le ministre sud-africain de la Science et de l’Innovation, le Dr Blade Nzimande, et se tiendra pendant ce qui aurait été le 103e anniversaire de Tambo.

Détails du Lancement de Initiative africaine pour les chaires de recherche « OR Tambo »:

Date: mardi 27 octobre 2020

Heure: 14h30 – 16h30 SAST (12h30 – 14h30 GMT)

Pour vous inscrire à l’événement, veuillez-vous rendre sur:

http://nrf.ac.za/or_tambo_africa_research_chairs_initiative_launch

Les chaires de recherche

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des 10 titulaires de chaire de recherche et des établissements d’accueil  :

Titulaires de Chaire Institution et pays Thématique de recherche Champs de recherche
Prof Gizaw Mengistu Tsidu Botswana International University of Science & Technology, Botswana Climate Change Climate change and adaptation in water, vegetation and livestock resources
Prof Almeida Sitoe Eduardo Mondlane University, Mozambique Climate Change Ecosystems for arid and semi-arid zones
Prof Olga Lompo and Dr Samiratou Ouedraogo Université Joseph KI- ZERBO, Burkina Faso Health Sciences Cancer and public health
Prof  Kwesi Firibu Saalia University of Ghana Food Security Food safety and quality
Prof Nathaniel Boso Kwame Nkrumah University of Science and Technology, Ghana Humanities and Social Sciences  Entrepreneurship and youth employment
Prof Gerald Misinzo Sokoine University of Agriculture, Tanzania Food Security Livestock health
Prof Noble Banadda Makerere University, Uganda Food Security Sustainable agriculture
Prof Stephen Syampungani Copperbelt University, Zambia Environment and Development Environmental management
Prof Imasiku Nyambe University of Zambia Water Research Water quality and catchment protection
Prof Hulda Swai Nelson Mandela African Institution of Science and Technology, Tanzania Nanotechnology Anti-malarial drug delivery

Que sont les chaires de recherche ?

Les chaires de recherche sont normalement accordées en reconnaissance du leadership et du talent individuels et reconnaissent l’engagement des universités à soutenir une recherche de haute qualité. Les chaires favorisent le prestige et la visibilité des individus afin de catalyser l’expertise dans un domaine donné et de former la prochaine génération de chercheurs, ainsi que d’attirer et de retenir les meilleurs chercheurs talentueux dans une institution donnée. On s’attend à ce que les titulaires de chaire atteignent les objectifs fixés pour le perfectionnement du personnel, et des fonds supplémentaires sont fournis pour soutenir les étudiants postdoctoraux et postuniversitaires sous la supervision des titulaires de chaire respectifs. Ces centres de recherche ont un impact catalytique sur le développement des infrastructures de recherche dans les pays hôtes; ainsi que de contribuer à la production de connaissances et de compétences haut de gamme conformément à l’Agenda 2063 de l’Union africaine et à la Stratégie pour la science, la technologie et l’innovation pour l’Afrique (STISA 2024).

Le programme novateur des chaires de recherche du Canada a débuté en 1997 et a financé près de 2 000 chaires de recherche à ce jour. L’Initiative des chaires de recherche sud-africaines (SARChI) a été créée en 2006, en tant qu’intervention stratégique du gouvernement sud-africain pour attirer et conserver l’excellence en recherche et innovation dans les universités publiques sud-africaines, les conseils de recherche et les centres de recherche nationaux. En particulier, l’instrument de financement SARChI vise à accroître la capacité de recherche scientifique grâce au développement des capacités humaines et à stimuler la production de nouvelles connaissances. SARChI vise également à soutenir et à faire progresser la transformation de la société sud-africaine en termes de démographie et d’économie du savoir, afin qu’il y ait une participation équitable et inclusive à la production de connaissances et que la production de ces connaissances se traduise par des avantages socio-économiques. La mise en œuvre d’ORTARChI est alignée sur SARChI, fournissant une plate-forme pour le partage d’expériences et de nouvelles collaborations entre les meilleurs chercheurs du continent.

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *