Burkina Faso: Les Sentinelles de la démocratie donnent de la voix


0

Les membres du Mouvement les Sentinelles de la démocratie ont tenu leur  assemblée générale (AG), ce 11 octobre 2020 à Ouagadougou. Cette AG a servi également de cadre de lancement des activités du mouvement.

Les Sentinelles de la démocratie se veulent un mouvement apolitique selon les responsables. Présent dans les 13 régions du pays avec plus de 14 000 membres, ce mouvement composé essentiellement de jeunes dit ne pas être venu compléter la liste des mouvements citoyens déjà en place.

Nous sommes venus ajouter la terre à la terre avec l’énergie, la rage et l’insouciance de la jeunesse. Une jeunesse mobilisée est plus dangereuse qu’une bombe atomique disait Thomas Sankara”, a fait savoir Modeste So, président du mouvement.

Il compte déjà mener des campagnes de sensibilisation afin d’amener la population à s’intéresser de la gestion de la chose publique, a indiqué Modeste So. Et aussi à influencer le gouvernement à rendre compte de sa gestion à la population.

Modeste So a soutenu que son mouvement va orienter son action pour le développement vers des domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement et de l’agriculture. Notre organisation comme son nom l’indique attend jouer un rôle de chien de garde. Nous attendons assurer une veille responsable au dessus de tout soupçon de l’action politique et gouvernementale. En vue de favoriser l’implantation d’une gestion vertueuse des biens publics“, a-t-il dit.

Le mouvement, selon son président veut aussi être une structure de proposition. Modeste So ajoute également que le choix de la date du 11 octobre pour cette AG est symbolique pour le mouvement.

Et les élections ?

Il vous souviendra que c’est en cette date que nous, Burkinabè voulions envisagions organiser les premières élections post-insurrectionnelles placées sous le signe de la renaissance démocratique“, a-t-il laissé entendre.

Et de commenter que malheureusement, “nous fûmes contraints de reporter ces élections à la date du 29 novembre 2015 en raison d’un coup d’Etat que certains d’entre nous avaient qualifié en son temps de coup d’Etat le plus idiot au monde”. Pour le président du Mouvement Les sentinelles, il reste beaucoup à faire pour remettre le Burkina Faso sur le chemin du développement.

Il faut noter que ce mouvement existe depuis près de quatre ans maintenant. Les responsables ont souligné que leur sortie n’a rien à voir avec les élections. Mais ils estiment que c’est le moment où ils peuvent apporter leur contribution pour des élections apaisées.

Willy SAGBE
Burkina 24

Source : Burkina24.com

Faso24


Like it? Share with your friends!

0

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *